Born To Ride 2017


#1

Salut
Sur un malentendu, je me suis inscrit au Born To Ride 2017 (chilkoot-cdp.com/project/btr2017/)
Est ce que vous habitez le long de l’itineraire suivant ? : https://www.strava.com/routes/5971110%E2%80%B3%20target=

J’aimerais bien avoir avec moi une liste de secours éventuels en cas de gros pépin, casse matériel, soucis de santé, manque de bouffe…

Et aussi me trouver un endroit pour dormir un peu la première nuit (parce qu’avec un départ à 22h, je sais que si je ne dors pas du tout, je vais avoir un problème dans les jours qui suivent), mais ça va certainement se terminer dans un refuge de fortune ou un abribus…


#2

C’est la période où je pensais poser une semaine de vacances.
Sur un malentendu je pourrais t’accompagner jusqu’au dimanche soir, avec une nuit confort en hôtel samedi…

Edit: depuis Brigue, au pied du Simplon, on rentre à Bale en 2h en train…

Les deux cols à 2000m entre 300 et 400km du départ, ça va être super chaud à gérer.
Faut d’abord la nuit du vendredi à samedi non ? Pas possible d’enchaîner 400km avec du deniv et une nuit blanche…


#3

En partant à 22h, je pense rouler 3h maximum. Ensuite dodo sinon je ne tiendrai pas. Et ensuite 250km tous les jours. En démarrant tôt, je ne roulerai pas la nuit.
Mon objectif c’est de terminer dans les délais, sans aller plus vite. C’est déjà énorme pour moi.


#4

oui moi, je peux t 'assister entre l’italie et la provence je suis a coté , je vais essayé de réserver les dates sous réserves de trip prévu a l 'étranger à ce moment la , je te tiens au courant a ce sujet, sinon tu peux compter sur moi


#5

Un grand merci Romain ! :slight_smile:


#6

Le Born to ride consiste à relier des points de passage obligés.
Entre les deux, on fait ce qu’on veux…

Et j’ai une option qui me permettrait de gagner du temps… au prix, d’un “peu” de marche en montagne.
Gain de 63km et surtout 2100m de dénivelé.
La liaison en question consiste à relier le lac Griessee à la ville de Riale, soit une dizaine de km descendants, via le “Griespass”.
J’aurai un vélo, inexploitable sur cette section, monté avec des pneus route ou CX (ce qui me permettrait de gagner ici un peu de temps… mais d’en perdre probablement ailleurs)

Est ce que par hasard quelqu’un connait l’endroit ?


#7

Désolé pas du tout. Je demande au pote du pghm


#8

ça me dit qqchose, j’ai lu le bouquin d’un collègue de Carole, Jean-Luc Clémençon, "“La plus fameuse traversée des Alpes depuis que Hannibal est passé avec ses éléphants”, qui a mangé je ne sais plus combien de cols en 15 jours (6h du mat’, 21h tous les jours ou presque), et ce nom me dit qqchose, un truc où il est passé dans un tunnel avec de la boue (et a cassé sa roue arrière Corima à bâtons).
Tiens on en parle ici : adepa.forumactif.com/t2289-les-l … -entr-aide

Tu peux peut-être le contacter.


#9

La partie qui longe le lac a l’air bien sympa.

google.fr/maps/search/+lac+ … 3190?hl=fr

Je sais pas si tu as vu :

chregu.veloblog.ch/post/94/1712
Sur la fin il parle de la descente de Bettelmatt (celle du col vers le lago di morasco) comme étant une piste difficile. Sur les photos point de gros cailloux mais du fort pourcentage et virage relevé.

Ici aussi :
vivalagrischa.wordpress.com/201 … ils-tag-2/
Plus de portage lors de passage empierré, plus tôt dans la saison. Par beau temps ça pourrait le faire même si portage ?

En tout cas j’admire le projet, j’aime beaucoup l’idée de tracer son chemin avec des checkpoints imposés. Quasiment autant d’heure à préparer le tracé qu’à rouler :smiling_imp:
Sinon pour tes pneus, j’utilise des pneux à moitié CX/route, 700x35 avec bande de roulement qui va bien et crampons sur les côtés :

Plutôt adaptés si tu as pas mal de chemins de ce type, j’ai descendu des sentiers en mode VTT et le pneu fonctionne super bien. Sur goudron il est roulant comme il faut.


#10

Merci !
C’est aussi ce que j’ai trouvé: globalement facile sauf après le lac (ma destination est visible à 1min30)
Dans cette vidéo, on voit bien que le terrain semble propre autour du lac, suffisamment pour rouler tranquille. Juste la descente qui va etre un peu plus chaude.
Mais pneu vtt ou pas, je serai à pied de toute façon :mrgreen:


Globalement je pense que c’est un bon calcul. Le gain de 60km et 2000m de deniv n’est pas négligeable.

J’ai aussi des Clement sur mon cyclocross. Je vais peut etre partir avec ça finalement. Plus costaud et je suis certain que je vais trouver d’autres “raccourcis” de ce style, donc autant opter pour du robuste…


#11

J’aime bien les clément, même si je trouve l’usure un peu trop rapide : je sais pas combien de km ont les miens mais ils datent du mois de Juin et on observe bien l’usure à l’arrière … (USH en 120 TPI).

Au delà du tracé à peaufiner aux petits oignons, tu penses organiser comment ta prépa physique (si tu comptes en faire une), à base de BRM200/300, de “week-ends chocs” ?


#12

Je vais effectivement faire quelques 200km et un 400 avec du roulage de nuit.
Pour le reste, je vais faire ça au feeling, comme d’habitude, le plaisir avant tout !


#13

Bon, ca se confirme que je pourrais avoir mon WE, enfin s’il n’y a pas de surprises au niveau fêtes d’école et musique…
Tu pense que je pourrais t’accompagner pour 1.5 jours, en gros les 350 premiers km de Ottrott à Brigue ? Peut-être la montée du Simplon encore suivant l’heure.

On peut dormir chez un pote à côté de Sélestat éventuellement si tu ne veux pas rouler bcp la premiére nuit.

Edit: bon entrainement ca:
parisbrestparis2007.actifforum.c … ingersheim


#14

Volontiers !
Par contre, mes amis qui ont l’habitude de ce style d’épreuve me déconseillent fortement de dormir la première nuit. Le retard pris ne se rattrape jamais.
Et j’ai trouvé une roue avec moyeu dynamo donc à réfléchir…
J’avais dans l’idée de pousser jusqu’au premier check-point au Mont Blauen, de redescendre et de trouver un endroit pour dormir 3h.


#15

Ca peut se faire aussi, mais comme je suis pas équipé backpacking, je vais essayer de trouver un hôtel pas cher où on pourrait arriver à 3h du mat vers Schopfheim.
Histoire de se prendre un gros petit dej allemand avant de passer en Suisse.

Ensuite, 2e étape nuitée avant ou après le premier col à 2000m, le Grimpelpass ?
Journée du samedi à 200 ou 260km ?
Ou alors dans la première partie de la montée, s’il y a des chalets cool en altitude…


#16

J’y ai réfléchi à la pause de midi…
Je dors à Schopfheim, tu me rejoins pendant la nuit et je roule samedi/dimanche avec toi. Traverser la plaine d’Alsace de nuit je peux m’en passer :wink:
Je peux donc te filer un coup de main pour la partie germophone du tracé, et ca t’évite de prendre des francs suisses avec toi.

Après d’après le règlement, l’assistance est interdite, j‘espère que ca ne posera pas de problème, faudrait peut-être avoir avec eux.


#17

J’ai posé la question aux organisateurs.


#18

Tiens j’ai 2 interrogations sur les traversées en autonomie comme ca après avoir feuilleté 200 hier soir:

  • Je suis le seul à trouver qu’un petit sac à dos léger bien calé sur les reins c’est pas gênant même pour faire 200km dans la journée ?
    Dans le Sud en juin (350km en 2 jours), je n’avais aucune sacoche en plus de la petite pour la chambre à air/démonte pneus sur le vélo, juste les trucs lourds: un antivol et 2 bidons. Dans le camelbak les vêtements de rechange pour le soir, portefeuille, téléphone.
    Ca allait très bien.

  • On ne chope pas des boutons et des irritations à dormir dans son sac de couchage tout crasseux sans avoir pris de douche plusieurs jours de suite ? Je l’ai fait une fois lors des chemins du soleil Elite, roulage nocturne jusque 2h du matin, réveil 6h pour la 3e étape, j’avais trop mal dormi.


#19

C’est quand même pas très confort le sac à dos en dehors du VTT, ça fait bien transpirer, ça tient chaud. Quid du coeff CX avec la bosse ? :mrgreen:

Pour le couchage dans un sac sale, je pense que le cuissard/slip dégueu doit être bien pire. Quand je faisais 1h40 de vélotaf quotidien avec même caleçon dédié* pendant 2/3 jours, j’avais régulièrement des boutons à l’entrejambe (bien gênant pour pédaler), désormais plus rien …

  • juste pour le trajet vélotaf, pas envie de consommer 2 slips/jours non plus.

#20

Sur le born to ride, je vais prendre mon niner en tout rigide, un pedalier triple et une cassette 13-28. Costaud, confortable, et surtout vraiment large au niveau développements. Du coup, j’ai mon matos de bikepacking qui est prêt. Je vais utiliser ma sacoche de selle apidura et peut-être mon frame bag Myog.
J’avais un sac à dos en Ecosse. Pas de soucis particulier mais c’etait du vtt donc la position variait souvent.
Par contre, quand j’etais venu au Luxembourgnet, j’avais pris mon sac à dos Dakine, beaucoup trop rigide. ça m’avait attaqué la peau.

Il y a plein de lacs sur le parcours… une petite baignade de temps en temps, avec lavage des fringues en même temps