Carbone qui c'est ?


#1

Houlà, c’est difficile comme exercice !

Bon je commence par ma vie de vttiste et mes vélos :

  • 1985 : premier contact avec un VTT avec un Peugeot rouge, 3 vitesses dans un moyeu Sturmer Archer : d’entrée le truc m’inspire : il lui faudrait plus de vitesses. A l’époque on avait appelé ça un “bicross à grandes roues”

  • 1986 : deuxième contact : des Peugeot de location dans les Vosges, à la Bresse : 15 vitesses, trois plateaux, c’est bizance ! Une journée complète à s’éclater autour de la vallée du Chajoux. Regret le top tube est trop haut, on rêve d’un cadre avec un top tube en biais comme sur une vélo de femme. Pour la maniabilité ? non ! pour ne pas s’éclater les c.uilles sur le tube lorsqu’on pose pied à terre en montées ! :wink:

  • 1987 : mon premier VTT à moi, un … Peugeot vous l’auriez deviné ! le modèle ? un Peugeot Fun freins plastoc, jantes inox, c’est pas top. 2000 francs à l’époque.

  • 1989 (?) : deuxième VTT : là je monte en gamme : un Messina en Reynolds 531, cadre à raccords brasés, couleurs jaune/rose/peinture craquelée (la mode des couleurs fluo !), Shimano Mountain LX complet, 21 vitesses, l’indexation, les plateaux biopace.

  • 1995 : changement du cadre pour un Sunn Revolt , puis de la fourche pour une Spé double butted, puis les freins, etc … c’est le début de la course au light. Le vélo est une révélation, léger, joueur, une vraie géométrie moderne ! Assez vite je suis sous les 11 kgs … premières fourches suspendues, une Rock Shox Judy, puis une Sunn Chaos : ah quelle magnifique fourche !!!

  • 1997 : Sunn me change en garantie mon cadre (le vernis se barre sur le premier) : comme on passe de 1" à 1"1/8, Sunn me file un JDD, une potence, le té de la Chaos : ça c’était du SAV !!!

  • 1998 (?) : j’achète une Fournales Shark Top fonctionnement, mais ça prend du jeu (montage sur bagues), SAV top aussi ! (vive la France !!). Je m’inscris à la liste VTTnet : le choc ! des dizaines de gusses qui parlent de VTT toute la journée (plusieurs centaines de mails par jour !), des pratiques inconnues (DH, montagne). Ces gusses, beaucoup sont des amis aujourd’hui et oeuvrent toujours aux commandes de VTTnet …

  • 1999 : passage au tout suspendu en changeant de cadre… gasp je ne retrouve plus la marque du vélo [edit : un Jamis Dakar]
    Le truc marche pas mal, mais les articulations prennent du jeu à qui mieux mieux (montage sur bagues)

  • 2000 : un Cannondale Jekyll (influencé par un certain Fab’Dale qui jure sur (et même sous) tous les toits que c’est le vélo parfait aussi à l’aise partout que partout … etc … etc …) un vélo top confort, avec une géométrie bizarre, 120 mm de deb AR pour seulement 80 devant, angles typés cross, suspension arrière aux effets bizarres.

  • 2003 : un Lapierre Xride LTX au montage perso : ça marche pas mal du tout, mais la peinture superbe au début vieillit vite. Mon avis de l’époque : [url]LTX maison.]

  • 2005 : je craque pour un cadre de Yeti ASR SL : le meilleur tout-suspendu que j’aie eu : top rendement, géométrie ludique, vraiment une machine fantastique. J’en garde un excellent souvenir.

  • 2010 : après avoir essayé un Sunn Revolt acier dernière génération, je me dis qu’un semi-rigide confortable (acier ou titane), avec une grosse fourche, ça doit être sympa. Je veux tenter l’expérience mais pour pas trop cher : je tombe sur un cadre SR titane de Sabbath (marque anglaise très peu connue ici) et hop !

  • 2011 : convaincu par le titane, je dessine et conçois un cadre endurigide maison que je fais réaliser en titane directement en Chine chez XACD : But : un vélo ludique, léger, simple et confortable. Bingo c’est réussi ! je l’ai toujours, la fourche a été changée pour une Revelation avec cartouche CrConception, mais le cadre me convient toujours parfaitement. Il pourrait être amélioré bien sûr, mais tel quel il me va bien :stuck_out_tongue:

Et sinon ?

Au sein de VTTnet, après Roudou, puis Fab’, j’oeuvre en tant que président de l’association et j’essaie de faire mon possible pour la faire évoluer, y faire entrer de nouveaux membres etc …
J’aime les sentiers ludiques, les singles, les épingles, les sorties avec les potes, le bricolage, et les bières :blush:


Crazymike
#2

En 1999 c’était pas un Jamis ?

Je me souvient encore comment tu lavais ce vélo lors de la première Fagnet, j’ai tout de suite compris que tu aimais les vélos bien propre :slight_smile:

Sinon, sympa la présentation.


#3

+1
Un Jamis Dakar… Le meilleur vélo du monde :slight_smile:


#4

Il traine qq part dans les archive de VTTnet une image prise lors de la Fagnet1, avec comme légende : “Carbone astique la Fournales” :wink:


#5

Tu veux parler de celle-ci ou il montre le lavage d’un Jamis Dakar Fournalesisé en 5 minutes d’apposition des mains (et de liquide vaisselle) ?


#6

et bien sympa cette présentation, fait le point sur plein de chose, c’est sympa. c’est marrant a propos du velo turquoise, (turquoise fluo pour moi) on a tout les deux les même avis sur cette suspat !!


#7

Hello !

Je vois que tu as eu un Revolt ! :wink: Une fourche CHAOS :laughing: :laughing: :laughing: !

Enfin bon, on ne va pas revenir sur Sunn… Mais ça me fait plaisir tout de même… :laughing: :laughing: :laughing:


#8

Extra ces VTT !!! Le Yeti devait être génial !!! (Les autres aussi j’imagine).


#9

Les yetis avec les suspension asr sont tous géniaux


#10

Super cette rétrospective Carbone.

Je n’ai pas eu beaucoup de VTT mais j’aurais bien aimé garder comme toi quelques photos pour voir l’évolution…


#11

Très sympa votre présentation, en effet j’aurais bien aimé aussi garder des visuels des vtt que j’ai eu.


#12

C’est bien de pouvoir garder des souvenirs comme ça.

Entre parenthèses le Jamis Dakar me plairait bien.
Je l’échangerais bien contre le mien ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: