Changement de plaquettes de freins


#21

Comme toi Crystel, j’ai trouvé que les plaquettes Shim’ organiques, à l’arrière, fondent comme neige au soleil (par rapport aux Hope).
J’ai suivi les conseils du pres’, métalliques à l’arrière, depuis, je ne les ai pas changées.

A l’avant, je trouve que les Zee ne bouffent assez vite quand même.


#22

On verra combien de temps elles durent…j’ai moins de grosses sorties prévues pour le mois juillet, à Besançon c’est quand même moins pentu que ce j’ai pu faire au mois de mai et là à Die.


#23

A vous lire, je me demande l’intérêt a mettre des organiques. Je n’y ai tiré aucun avantage dans ces lignes.


#24

Si. Les métalliques doivent chauffer pour donner leurs potentiel. A froid, elles mordent moins fort.
A l’arrière c’est suffisant mais a l’avant il y a ce manque de mordant dans les premiers freinages.
De plus a l’avant ça chauffe moins que l’arrière donc les organiquent restent en général très correctes même dans les longues descentes alors qu’à l’arrière avec la montée en température, le freinage en organique se dégrade significativement


#25

plus 1


#26

honnêtement, j’ai jamais eu de soucis de freinage “à froid” avec des métalliques à l’avant. Par contre sur des longues descentes alpines, les organiques chaudes, là j’ai eu des soucis. Donc au final métal partout pour mon usage de randonneur ludique en montagne


#27

Au niveau logistique c’est quand même plus pratique de n’avoir qu’un type de plaquettes.
Après en théorie Cyril a raison, mais en pratique quand t’as déjà roulé avec des freins sur jante dans la neige (ou sous le déluge ), le manque de mordant des plaquettes métalliques à froid n’est pas sensible :wink:


#28

Oui. Je n’ai jamais eu de soucis a crois avec des métalliques. Pourtant min vélo est pas léger et le pilote non plus…:grin:

J’ai jamais compris pourquoi ça chauffe plus a l’arrière qu’à l’avant. En voiture/moto c’est l’inverse. Et ça me paraît logique vu que le poid v avers l’avant…


#29

J’ai déjà pas le même frein avant qu’à l’arrière alors, ça ne joue plus des masses. Une fois par an , je fais une commande, pour avoir un stock suffisant.

Disque plus petit à l’arrière en général, frein que l’on utilise plus souvent (pour remettre le vélo en ligne par exemple). L’avant est utilisé en puissance mais moins souvent.


#30

En voiture /moto t’as un frein moteur pas en vélo
Du coup, en vélo, si tu veux simplement contrôler la vitesse , l’arrière est plus adapté que l’avant .


#31

Mais sur 80% des voitures, le frein moteur est sur les roues avant.

L’adhérence précaire des terrains VTT doit jouer aussi : oser planter le freinage de l’avant qu’on met sur une moto (2 disques de 320 mm, 2x4 pistons à l’avant, contre un disque de 240 avec 2 pistons à l’arrière) sur un VTT, faut le faire, faut pas avoir peur de bloquer la roue avant. Naturellement, le cerveau doit avoir tendance à privilégier un ralentissement par le frein arrière, moins inquiétant question conséquences si la roue bloque.


#32

parce que inconsciemment tu fais lécher le frein arrière pour te sécuriser, et ça se ressent pas, ça te bloque pas la roue comme à l’avant avec le risque de te mettre au tas. Et le frein arrière n’est pas très puissant, donc tu ressens moins ce freinage “constant”.
A l’avant, la sensation de freinage est bien plus sensible, donc tu freine plus par à coups “à la der” et le frein chauffe moins vu qu’il est plus souvent relâché.

Du moins c’est mon analyse


#33

Un truc qui joue aussi : sur un vélo, le centre de gravité est placé bien plus haut que sur une moto (pour rester dans le 2 roues) : la répartition du freinage est moins à l’avantage de la roue avant, sous peine d’OTB.
Sur un vélo couché par exemple, ou une voiture monoplace, le centre de gravité est placé quasiment au niveau des roues, on peut freiner jusqu’à la limite de l’adhérence de la roue avant, sans partir en OTB.


#34

sur une voiture pas monoplace, c’est aussi assez dur de faire un OTB :slight_smile:


#35

:smile: :smile: :smile:


#36

Déjà pour faire un otb avec un volant, ça appelle un Otw.