Chercher une veste universelle pour le velotaf


#1

Je suis activement en train de me ré-équiper pour le vélotaf après un pause de trois ans consécutives à un lent changement de domicile et le temps de trouver une solution à quelques aléas de santé.

Les déplacements seront multi-modaux (train-bus-vélo). Mon Brompton m’ayant été volé il y a un an il fallait le remplacer. C’est chose faite par un … Brompton. (ça c’est pour qu’il y ait du :bike: dans le sujet )

Niveau voyage ça ve se compliquer un peu. Mes déplacement hebdomadaires vont durer 3 jours et visiter 3 lieux avant de revenir à mon point de départ. Donc en plus du matos de taf’, il me faut embarquer une brosse à dent et deux trois accessoires sur survie.

J’avais veste bien pratique, héritée de mon beau-père et qui m’a suivie durant 10 ans. Elle était polyvalente. Pratique hiver comme à la bonne saison, bonne présentation pour aller à la ville, technique pour bouger facilement et respirante. Mais elle est maintenant vraiment trop usée que pour l’utiliser encore.

Je cherche donc à la remplacer. Et je ne sais pas trop ou chercher. Raison pour laquelle je vous demande conseil. Les caractéristiques que je recherche sont :

  • veste technique respirante
  • Imperméable
  • coupe-vent
  • Utilisable en demi saison
  • Utilisable au fin fond de l’hiver (via une doublure probablement)
  • Bonne présentation pour aller au taf sans avoir l’air de débarquer du tour de france
  • Des poches pour y ranger en sécurité quelques menus objets (portefeuilles, téléphone, clés, … )
  • Adaptée au vélo (donc plutôt longue vers l’arrière)
  • Peu encombrante (pour pouvoir la ranger dans un sac quand il fait trop chaud)
  • Munie d’une capuche
  • De préférence dans les tons verts :wink:
  • Lavable en machine

Je ne dis pas que tous ces points doivent nécessairement être respectés. C’est juste la liste de ceux qui j’essaye de concilier. Le budget importe moyennement compte tenu que j’ambitionne de l’utiliser une bonne dizaine d’années. Elle aura bien le temps d’être amortie.

Et donc si vous aviez des conseils, des suggestions, des références à partager, et bien je serais ravi d’en prendre connaissance.


#2

Ma maigre expérience :

  • j’ai une veste coupe-vent imperméable (enfin 30 mns) marron qui accepte une fourrure polaire à l’intérieur avec des pressions. C’est pas mal. Les poches ont des zipp étanchéifiés. Dans tes critères, il lui manque : la longueur arrière, peu encombrante. Tu trouves l’équivalent en magasin de sport, style DKT, au rayon montagne.
  • en ce moment pour les sorties VTT, je m’habille ainsi : première couche merinos, vieux pull 100% laine, coupe vent VTT : c’est bien chaud, ça sèche de suite, et cerise sur le gateau, le merinos ne pue pas la mort après 3h de vélo. En gros, vive la laine.

#3

La seule règle valable c’est le multicouche. Plusieurs couches fines et de la place dans le sac pour ranger celles que tu ne porte pas.

Parce que quand va arriver le printemps avec ces gelées matinales et ces après midi à 25°, t’es content de ne pas etre parti avec la grosse veste pour l’alaska.

Après t’as des matières chaudes et fines comme le primaloft (4x plus chaud que le polartec à épaisseur égale). Du coup ça tient chaud pour le trajet matinal, et ça ne prends pas de place dans le sac pour le retour. (C’est utilisé dans les doudounes synthétiques)
Ça fait à la fois veste coupe vent et doublure sous une autre veste. (Ça dépend de la météo)

En 3ème couche, personnellement je m’adapte à la météo.
Si c’est de la pluie forte qui est annoncée, je prévois une veste imperméable. Dans ce cas, je m’arrange pour raccourcir au max le trajet vélo.

Si c’est plus pour couper du vent et de 2-3 goutes, une veste coupe vent (qui sera plus respiraable qu’une goretex) est plus adaptée.


#4

Pour la qualité, la durabilité, le confort et la technicité (respirante, coupe-vent, légère,…) je dirais d’aller regarder chez Gore Bike Wear.
J’ai gardé ce genre de veste pendant 8 ans pour le vélotaf (je l’ai changé pour une Mavic avec capuche), utilisée 6 à 8 mois de l’année et elle me sert encore pour le vtt.
Bien respirante (plus que la Mavic), prenant peut de place (on pouvait la mettre dans sa poche arrière façon Kway), coupe vent.
Même par -20° dehors, moyennant un gilet polaire en plus de la polaire, je ne craignais pas le froid.

Le prix pique un peu mais ramené à la durée d’utilisation et la qualité de fabrication (pas une couture n’a lâché avec pourtant un gros sac continuellement sur le dos), comme tu le dis, ça s’oublie et s’amortit.

En plus la marque fait aussi dans l’urban maintenant donc des looks plus facile à porter en ville (mais prix un peu plus cher que les modèles sport).
Genre ça


#5

Velotafant en urbain, je ne voulais pas ressembler à un coureur du TDF au bureau. Et après multe recherches j’ai finalement trouvé le graal : un blouson GEOX fibre Thermore respira. C’est la même marque que le chaussures. La fibre à l’intérieur est faite à base de bouteilles d’eau recyclées. Bon point. Coté coupe pour le vélo c’est parfait, la veste couvre le dos, les manches sont longues, c’est pleins de poches. Coté urbain, elle est bien coupée et trés bien finie et je n’hésite pas à la porter avec un costume et en clientèle. Coté confort, la veste est trés légére. Du coup j’avais un doute par grand froid. Mais finalement pas de problème, elle est parfaite, elle coupe le froid et elle est bien chaude. Et au printemps elle est trés respirante et jamais trop chaude. En fait il y a une histoire de fibre qui s’ouvre et se ferme en fonction de la température. C’est un peu cher mais c’est franchement un maitre achat pour moi. Je l’ai depuis + de 2 ans, et elle est toujours fringante.


#6

Tu as pensé à jeter un oeil aux vestes gore tex, sympatex, dermizax de ski de rando ou snowboard, sans doublure chaude ?
Avantages:

  • Look plus urbain suivant les marques
  • Capuche systématique, col bien montant
  • C’est les soldes
  • Coupes plus larges plus aptes à y mettre une polaire en dessous
  • Grosses aérations zippées sous les bras

Moins agréables pour faire du vrai vélo où il vaut mieux une coupe près du corps, mais pour ce que tu veux faire ca peut être bien.

Pour avoir une idée:
https://www.auvieuxcampeur.fr/coin-des-affaires/ski?type_produit_filtre=14293


#7

Entre une veste vélo et une veste ski de rando il n’y a pas de différence, juste les poches dans le dos et le côté bariolé tour de France . La coupe est souvent la même.
Il faut bien que tu puisse mettre un maillot manches longues dessous la veste?


#8

entre un maillot manche longue de vélo et une veste chaude de ski, ya quand même une sacré différence d’épaisseur !

Roudou, à mon sens, veste en windstopper ou softshell, pour que ça reste respirant, avec des aérations “ouvrables”.
un gore tex “active” c’est pas assez respirant pour un usage vélotaf polyvalent. Tu vas vite avoir trop chaud dedans et transpirer au moindre rayon de soleil.
Par contre la windstopper est uniquement déperlante, elle te gardera pas au sec dans une tempête tropicale :wink:

Avec une veste de vélo ou ski de fond, course à pied,… windstopper tu devrais être pas mal


#9

Entre un maillot manches longues chaud (ex le craft VTTnet avec lequel j’ai pas eu de soucis) et une softshell pas trop épaisse la différence n’est pas énorme


#10

Avec juste du Windstopper, tu tiens pas 5mn sous une pluie, même fine, en vélo.
J’en avais fait l’amère expérience lorsque j’ai commencé à vélotaffer. J’avais acheté un pantalon GoreBikeWear juste Windstopper. J’avais le temps de faire 500m avant de le sentir percer :confused:

Le Gore-tex, sous réserve de bien prévoir les couches en dessous (et surtout prévues pour le vélo, tu ne mets pas ton haut de taf pour partir !), de ne pas (trop) avionner et d’avoir une serviette dans le sac, ça convient bien.
Le soir tu peux bourriner comme tu rentres chez toi…


#11

Tant qu’il ne pleut pas trop fort la softshell est plus agréable à porter que la gor tex et son effet kway.
Bon après chacun est différent, il y en a qui roulent en montée en goretex et d’autres qui sont en t-shirt l’hiver…


#12

Enfin le probléme de tous ces vétements dont vous parler, c’est que c’est pas trés “urbain”. Même si on attache pas une importance outre mesure à l’élégance, le coté “je reviens de ma sortie campagnarde en bicyclette” c’est limite. Je déplore que peu de marque se soit penché sur les fringues de vélotaf’. Ca existe mais c’est souvent limité et hyper cher.


#13

Faut avoir de quoi stocker quelques vêtements sur ton lieu pro.
Si t’es pas un commercial costarisé, c’est déjà plus facile ça… :wink:


#14

A mon avis le marché est très limité, trop limité pour avoir de l’abordable. Le bobo vélotaffeur qui veut du look, quand il pleut il va bosser en bagnole :slight_smile:
En plus pour bien faire faut qu’elle soit rouge ou orange pour être vu par les bagnoles (et verte pour Roudou), réfléchissante,…

Perso, c’est un maillot manche longue près du corps quand il fait froid, windstopper s’il y a du vent ou s’il fait humide. Et s’il pleut, pas de vélotaf. Ou du moins pas les 25km, au pire 2*2km en mode cool pour prendre le train et là je mets la grosse gore tex + pantalon adapté. Mais en 10mn je transpirerais presque autant dedans que si je prenais la flotte… la transpiration en plus. Ou alors je prends la voiture :blush:


#15

clair !
je suis en tenue de vélo pour le trajet et j’ai un pantalon + tshirt qui m’attendent à coté de la douche au boulot :wink:
Un costard ? pour quoi faire ??? :slight_smile:


#16

Même…le vélo en ville ne se limite pas au commuting. Tu peux avoir envie d’aller faire des courses, t’arrêter voir des potes pour en boire une…pourquoi devoir avoir l’air d’un coursier à vélo ?


#17

En même temps le marché du cycle est pas limité et ça coute quand même une couille :wink: Sinon le vélotafeur n’a pas besoin d’être bobo et peut avoir envie de ne pas ressembler à un coursier Uber, ni de transformer 2 fois par jour son bureau en cabine d’essayage. Je te parle pas du cas où, comme ici, tu es en open space sans douche dans les locaux… Pour des trajets de 5/10km en hyper centre urbain, on a pas envie de se changer.


#18

Si tu veux concilier mode et vélo, il ne faut pratiquer qu’au printemps/été par temps sec et t° clémentes alors. Sinon c’est compliqué d’avoir tout.

J’en ai squatté des toilettes, spacieuses si prévues pour les handicapés, suffisantes ou exiguës pour certaines (ou comment jouer à “Superman se change dans la cabine téléphonique” mais sans toucher murs et surtout cuvette :slight_smile: ).
Il fallait aussi bien choisir les plus propres, pas toujours facile (l’utilisation de la brosse à ch… n’est pas innée chez tout le monde).

Et l’avantage d’être en tenu vélo quand tu fais du vélo, c’est que tu as moins besoin de faire gaffe où tu roules pour ne pas te salir et comment tu roules pour ne pas trop transpirer. Ca nécessite aussi un sac de bon volume pour avoir tout ce qu’il faut.

Bref ça demande quelques adaptations et contraintes. Mais largement compensé par la liberté que ça offre…


#19

Si tu t’habille en vêtements de montagne tu ne ressemble pas à un coursier et ça passe partout et c’est tout aussi efficace que des fringues de vélo


#20

Non tu ressemble à … un montagnard :wink: