[CR] Rando du Pays d'Apt - Buoux (Luberon)


#1

Retour sur la randonnée VTT Luberon - Pays d’Apt du dimanche 22 octobre.
Lieu de départ Maison de l’environnement Buoux

Je dois avouer que je connais mal le secteur de Buoux, village situé au coeur du Luberon. J’étais bien allé randonner à pieds sur le fort médiéval, il y a un ou deux ans, mais rien de plus. Pourtant le potentiel est bien là et cette 5e édition de la Rando VTT Luberon Pays d’Apt va simplement le confirmer.

Autour de 8h, c’est déjà l’effervescence sur la petite route qui mène au château de l’environnement. De nombreuses voitures patientent pour stationner, de notre côté ce sera chose faite sur un immense champ.

Nous nous équipons et rejoignons l’accueil pour retirer notre plaque. Sur place les participants sont déjà très nombreux, je me pointe au service des inscriptions en ligne. On me donne une pastille autocollante de couleur (à coller sur le casque) et le ticket pour le repas. Pratique (et écologique) cette solution qui économise une plaque et plusieurs colliers colson ! Je vois des têtes connues comme Stéphane J qui a choisi le randuro.

Km 0 //

Nous nous élançons avec Bruno. Nous suivons une piste qui suit la courbe de niveau jusqu’à Buoux. Cela permet de se chauffer les jambes, le temps est relativement frais : 6°C au départ !

Dans le village une petite route nous fait prendre rapidement de la hauteur tandis que le soleil fait pointer ses premiers rayons.

Puis les sentiers mono-traces arrivent très vite. Ces premières excursions hors goudron sont un enchantement. On a immédiatement le sourire aux lèvres, nous sommes dans un superbe environnement. Après quelques centaines de mètres un premier secteur descendant nous tend les bras. Assez facile en haut il devient de plus en plus technique en approchant vers la fin. Nous enjambons un ruisseau et remontons une ruelle pavée.

Nous voici à Rocsalière pour une nouvelle portion goudronnée vite abandonnée pour un single casse-pattes de 500 mètres !

Encore un peu de route et nous voici au pied d’Auribeau, au départ d’une longue montée d’abord en mono-trace puis sur une DFCI bien cassante.

La vue sur la plaine d’Apt avec en tache de fond le Géant de Provence récompense notre effort.

Petit clin d’oeil !

Au détour d’un virage - nous sommes alors au point le plus élevé de la journée : 885 m - une DH nous tend les roues, sinueuse, bien pentue par endroits, technique, c’est un vrai régal. En fait nous allons perdre 409 m de dénivelé en 7,5 km ! Cette partie descendante est superbe, elle se fait dans le Vallon de l’Aiguebrun qui est un lieu incontournable dans ce secteur. Habité dès le Néolithique (des objets de cette période ont été retrouvés), cet endroit comprend également une biodiversité très riche. Lorsqu’on slalome au pied de ces falaises on se sent comme hors du temps, la nature omniprésente participe aussi à ce côté magique.

Le ravito situé au dessous du “plan neuf” a été bienvenu ! J’ai découvert des fruits secs à la menthe vraiment bizarres, ni bons ni mauvais, juste étonnants !

La suite de la rando nous fait passer au village de Sivergues par un coup de cul bien raide. Une nouvelle descente nous ramène dans le lit de l’Aiguebrun où nous passons sous une curiosité locale : la baume de l’eau.

Nous poursuivons et sortons du vallon par quelques jolis lacets sur une montée empierrée où le but est de monter le plus haut possible sur le vélo. J’arrive au premier virage à droite et ne peux faire mieux. Quelques mètres plus haut, le spectacle offert est superbe. Des maisons font corps avec la falaise (lieu dit Chantebelle ?). Chacun sort son smartphone pour immortaliser cet instant. Nous suivons le GR de Pays en longeant une falaise sur un profil plutôt descendant.

Un raidillon rapidement avalé nous ramène au village de Buoux.

Après quelques tours de roue nous regagnons une descente joueuse qui nous dépose au château de l’environnement, lieu de départ de la randonnée.

Km 33 //
L’organisme a pris un coup mais nous décidons de continuer le circuit. La nouvelle boucle fait 13 km, ça devrait passer !
Super bon point pour l’organisation concernant ce passage “forcé” au point d’arrivée. Ceux qui auraient présagé de leur force peuvent ainsi écourter leur sortie. Nous passons le ravitaillement sans nous arrêter et c’est reparti pour un tour !

En 1 km nous reprenons 90 m de D+ ! Le chemin de l’oratoire puis deux sections en forêt - sur une sorte de plateau qui rappelle celui de Valensole - nous amènent à une première superbe descente.

Et une montée coupe-jambes, une !

Nous avons rejoint l’itinéraire du randuro et terminerons le parcours par 3 magnifiques spéciales techniques. Du pentu, des marches, des traces étroites, des vallons à dévaler toujours plus beaux les uns que les autres ; tout cela contribue à passer un superbe moment.

Nous sommes rejoints à ce moment là par Rom et deux de ses cop. Ils ont tous la banane. “Quelle organisation” me soufflent-ils ! Parcours aux petits oignons, portions descendantes d’excellente qualité et paysages traversés au top.

Km 40 //
Maintenant il va falloir remonter ! Nous sommes sur une DFCI au pied du ruisseau du Mauragne. L’organisme en a pris un coup maintenant mais on va gérer les 6 km restants ! C’est sans savoir que l’on va prendre 220 m de D+ en 1,6 km ! Oui ça monte sévère, au début sur piste puis sur sentier ensuite. Cela faisait longtemps que je n’avais pas poussé le VTT comme ça !

Très ingénieux ces cartes IGN suspendues tout au long du parcours avec le point “Vous êtes ici” !

Finalement après un dernier effort nous longeons la D232, cette portion descendante nous amène au dernier raidillon de la journée.

Nous apercevons enfin le château de l’environnement. Ces derniers mètres se font sur une descente ludique à souhait dans des marnes accrocheuses. Un dernier passage technique à travers un mur éboulé débouche sur le parking, la boucle est bouclée.

Km 46 //
Nous arrivons sous le point d’arrivée, une dernière ligne droite et c’est la délivrance. Nous posons les vélos et allons chercher notre repas simple mais réussi : des pâtes au pesto ou tomates, du fromage, un verre de vin, un café et une salade de fruits. Le vent s’est levé il fait presque froid par moment. Le soleil arrive cependant à s’imposer quelques fois, le moment est alors à savourer tellement que le paysage environnant vaut le coup d’oeil.

Bilan

+++++

    . Un parcours varié, technique en montée comme en descente (bien vu le niveau technique reprenant celui de Vtopo) . Des paysages traversés superbes . La découverte de lieux cachés qui valent vraiment le détour . Une organisation rodée et efficace

Je tenterai bien quelques points à améliorer :smiley:

    . Des ravitos un peu plus copieux et variés . Quelques passages nécessiteraient - selon moi - des bénévoles supplémentaires

Chiffres

912 participants, un record !
50 bénévoles
5ème édition, 5 parcours dont un raid de 66 km et 2580 m de D+ !
1 balade VTT enfant et une rando pédestre

Liens

Club VTT Luberon https://www.facebook.com/vtt.luberon/ et https://vtt-luberon.com/


#2

Merci pour ce beau CR.

Excellent souvenirs, c’est toute ma jeunesse cette région, les visites à mon frère en train couchettes, les randonets dans le Lubéron…

A voir l’an prochain entre la Transwest et ca, mais ca vaut le coup de descendre en TGV refaire ces traces…


#3

Joli CR


#4

Merci Biz pour ton retour.
Oui je serai presque partant pour organiser un LuberonNet en 2019 :grin:


#5

Merci BruP :wink:


#6

Bravo bien beau CR piera5 :wink:


#7

la montée depuis Auribeau (c’est beau la vie), on a du la faire avec Biivouac

Idem ce sentier… une petite montée bien casse-patte (en mode course) non ?
Mais c’était beau !

C’est sur, l’an prochain ou en 2019, on prévoira un grand WE par là-bas avec Francky, sur les traces de biivouac

Le terrain de jeu a un potentiel énorme !!!


#8

Biz’, on n’était pas remontés par là lors d’un Luberonet after ? (la fois où tu nous avais emmené pour une “variante” avec Francky :smiley: )


#9

De Auribeau jusqu’au col sous le Mourre Nègre en effet.
Et de là on a suivi une trace “Randuro” tracée exprès dans la brouissaille il y a quelque années, c’était bien bon !


#10

et beh comme c’était joli, t’as dû te régaler.


#11

Pourquoi 3019 !? Y a aussi 2018 avant !

Envoyé de mon TREKKER-X3 en utilisant Tapatalk


#12

et 3018 :mrgreen:


#13

Big Jim a regardé la première date dispo dans son agenda : ça tombait en 3019 …


#14

Merci Fred ! :smiley:


#15

Oui c’était vraiment superbe et une organisation au top !
Si j’organise un randonet dans ce coin en 2019, tu penses que tu pourras venir ?


#16

Je ne pourrai pas assurer un randonet en 2018, au niveau boulot ça va être trop costaud.
Mais 2019 oui !

A la fin du mois je vais faire la rando des Contreforts du Luberon (lien), encore une superbe manifestation locale.
Tu ne peux pas venir la faire ? Tu dormirais la veille à la maison…


#17

Ha oui ,je suis en formation à Sallanches cette semaine et ce weekend là. Donc désolé ça va être impossible. Mais y de l idée

Envoyé de mon TREKKER-X3 en utilisant Tapatalk