Fagnet et AG - septembre 2018 - bureau & élections


#61

Tu me fais penser à ces chefs qui bossent 150h/semaine et qui viennent emmerder leurs subordonnés qui souhaitent avoir une vie de famille, ou profiter un peu de la vie (genre ne pas bosser 7jours sur 7)

La discussion est impossible car on n’est pas sur la même longueur d’onde. Inutile d’avancer des arguments, tu retournes tout avec une jolie mauvaise foi.


#62

Le probleme est donc la ! Tu as une vision erroné et stigmatisé de la personne que je suis.
À tes yeux j’incarne juste des personnes que tu déteste.


#63

J’ai juste l’impression que tu m’a pris en grippe parce que je ne souhaite pas m’investir autant que toi.
Personnellement si je dois mettre 150€ (prix moyen de l’inscription à un randonet)+au moins 100€ de frais de transport, j’ai juste l’impression de retirer 250€ à mes filles… tout ça pour assister à une réunion où on va me demander de voter à des questions ou il n’y a pas vraiment d’alternative car tout a été décidé à l’avance…
Et bien je préfère garder les sous pour des futures vacances avec mes filles ou pour des travaux à la maison.


#64

Moi je suis un monstre capitaliste j ai revendu les doudou de ma filles pour acheter du gasoil et partir en week end !! :thinking:


#65

C’est pas ce que j’ai dit ni sous-entendu.
Bon allez je vais rouler pour passer à autre chose. [mode vtt1945] bonne journée à tous y compris à toi big jim


#66

Je me demande qui a pris le plus en grippe l’autre entre BJ et Brup :wink:
Et c’est dommage parce qu’il y a de l’énergie des deux côtés avec une vision différente mais peut-être complémentaire.
Le côté « administratif » de VTTnet me paraît aussi trop lourd et je comprends les remarques de Brup. Et je comprends aussi que dans la forme le « vttnet ne vaut pas le déplacement » coince un peu (ce n’est pas ce que tu as dit mais ce qui a été compris je crois), alors que ce n’est sans doute pas l’idee à la base.
Et pareil, à lire BJ, le poids de l’investissement que nécessite VTTNet est important et semble requérir une exigence qui peut ne pas encourager une nouvelle équipe.
Du temps pour s’investir pour Vttnet , je peux et veux en trouver, comme peut-être d’autres, mais je ne peux pas m’engager dans un rôle trop officiel que nécessite la constitution du bureau aujourd’hui. Je ne suis pas sûr de pouvoir être aux réunions, ni me permettre de traverser la France pour une AG.
Et j’ai le sentiment que VTTnet a plus besoin aujourd’hui de gagner en productivité (pour parler comme un patron qui bosse 150h/semaine :stuck_out_tongue_closed_eyes:) qu’en tache administrative qui bouffent du temps et de l’energie. Elles sont nécessaires ces tâches, mais elles prennent trop de place il me semble.


#67

il y a quelque chose qui m’ennui profondément, que ce soir ici ou au bureau la com qui est faite par le bureau et les gm, c’est on a plus de personne on a plus rien on a personne pour le bureau !

de mon coté j’ai la vision sur les deux

au bureau il y a xof, junior seb et moi même qui sont motivé a rester et bosser la dessus, désolé mais y’ a vraiment un truc qui m’ échappe.


#68

Moi perso j’ai jamais dit qu’il n’y avait personne. Je suis sûr qu’il y a du monde.
Mais la com du bureau est inexistante, parce que pour que ça avance il faudrait que la com’ faite aux adhérents soit décidée par le bureau, rédigée par le secrétaire, validée par le président, retouchée et corrigée par BJ (ha non :stuck_out_tongue: ) et communiquée par le responsable de la com. Comme dans les étapes y’en a toujours un ou 2 ou 3 qui n’a pas le temps, ben c’est long, trop long aujourd’hui où on s’attend à ce que ça aille vite.
Aujourd’hui, tu es motivé pour faire un truc pour VTTnet, il faut que tu attendes la réunion du mois prochain pour en parler, que ça fasse son chemin au bureau, et que tout le monde soit ok. Deux mois après, la motive tu l’as plus. Je caricature, c’est sûr, mais bon… Simplifiez ce bordel, qu’on y voit clair et que ça bouge.
Prochaine AG? Semaine prochaine via le net. Au programme : simplification des statuts, un prez’, un tréso, et des motivés. Pas dans 6 mois…


#69

Après l’impression que ça donne c’est qu’il faut être localiser dans le nord pour faire les AG et tout ce qui est administratif.
Quand on est tout en bas dans le sud comme carquo ou moi, tout est de suite très très loin.


#70

Alors après quelque heure à froid

N’oublions pas quand même. Qu’on organise des séjours sur des spots de vtt magnifique. Dans différent lieux et différents style. Le tout toukours bien travaillé avec des parcours reconnu et fiables, une intendance généralement bien géré, de bon repas, souvent une aide en cas de problème mécanique et en plus y a même pas besoin de se soucier de ses barres de céréales ! Le tout pour un tarif d’environ 150 euro pour trois jours

Cu ces derniers mots de la journee je vous laisse réfléchir !

Aller une petite piste :
Y a juste à faire le trajet…


#71

non tu te trompe

la partie administrative se fait “en ligne”, que ce soit les réunions, la banque,… donc ça peut se faire au nord, au sud, à l’étranger,… d’ailleurs Carquo est bien au buro non ?
l’AG, elle se fait à l’endroit où a lieu le RandoNet “d’automne”. Même si c’est souvent au “nord” je te l’accorde. Mais c’est certainement aussi lié au fait que c’est là où il y a le plus de membres, donc le plus de personnes susceptibles de faire le déplacement pour discuter “en live” du futur de VTTnet.
l’AG peut aussi se faire / suivre en ligne si le site dispose d’internet. On l’avait fait une année avec Francky à la maison


#72

l’année ou il ne fallait pas etre a la maison…


#73

Lol.

I’v got the filling…


#74

Hello @koyote,
Hello à tous,

Je te remercie de l’intérêt que tu portes au bureau et à l’association. Je vais te donner mon avis, ne m’exprimant qu’en mon nom, je laisse à @StephW et @xof la communication officielle :wink:
Pour comprendre le fonctionnement de l’association et de son bureau, je pense qu’il faut avoir deux grilles de lecture :

  1. une première, qui consiste à gérer l’infrastructure du site, la maintenance de Discourse, les outils utilisés, etc. Seule une petite partie du bureau peut y consacrer du temps en raison des compétences techniques exigées. Aujourd’hui, on va dire que c’est @roudou et @carbone. Sans cette infrastructure, plus de VTTnet, car plus moyen de communiquer. Cette partie a beaucoup de poids dans l’association et pèse plus que vous ne pouvez l’imaginer.
  2. une deuxième grille qui s’intéresse à la vie de l’association, l’organisation des RandoNets, le futur de l’association. Tout les membres du buro, au gré de leur disponibilité, donnent leur point de vue lors de réunion mensuelle, organisée sur le net via un chat.

En réalité, je crois qu’il y a deux visions qui s’opposent. Une première vision qui cherche à renouveler l’association, qui cherche à renouveler le bureau, qui cherche à recruter du monde, qui cherche à transmettre un flambeau. Une deuxième vision qui pense qu’il faut d’abord rouler, se faire plaisir et que ça, ça attirera du monde mais que, de toute façon, on n’a pas besoin d’évangéliser le monde. Le groupe de la première vision est désappointée par la faible fréquentation des randonets, par la faible implication des membres de l’assoc’… La motivation s’en ressent nécessairement. La deuxième considère qu’il faut un projet, des envies, de la passion et que le but de VTTnet n’est pas de recruter mais de rouler, se voir et se faire plaisir.
Les discussions qu’il y a eu au bureau furent houleuses, car passionnées et impliquant des très anciens de VTTnet. J’espère qu’elles ne laisseront pas de traces car, tu le sais, les discussions animées et passionnées peuvent blesser, surtout quand elles utilisent un canal de communication de type chat qui accentue les incompréhensions et les décalages. Les questions du rythme des Randonets, du poids de leur organisation, de leur localisation, de leur durée, des activités que l’on pourrait faire sont des questions qui sont ouvertes.

Personnellement, je crois qu’il faut un candidat avec des envies, de la passion, qui a des projets. Qu’il monte une équipe pour bosser avec lui, tenant compte qu’il faut aussi des personnes compétentes techniquement.
Pour mon cas, après avoir été secrétaire général de l’assoc’, puis président, puis avoir quitté le bureau avant d’y revenir l’an passé pour en être trésorier adjoint, j’ai annoncé que je ne continuerai pas ce poste car, de toute évidence, on n’a pas besoin d’un trésorier adjoint qui sert à rien :slight_smile: C’est un poste pour pantoufler :grin: :thinking:

Vu les délais, l’AG est donc décaler, d’ici là, le débat ne peut être que positif :slight_smile:

Fab’


#75

+1

Fab’


#76

-1 …:grin: Pour moi on modifie les statuts, on les valides en AG extraordinaire et 10 minutes plus tard on les applique et on vote pour au moins 5 personnes ou plus. A elles de constituer un bureau (Prez / trez/ secrétaire, la base légale) élargi à un comité avec tous ceux qui veulent donner de leur temps et de leur énergie à faire tourner l’asso sur un programme, une envie, un projet.

Par contre réécrire les statuts en 8 jours c’est chaud quand même. Et puis il faut permettre à ceux qui le souhaitent le temps de monter un projet.

Enfin là aussi c’est mon humble avis personnel qui n’engage que moi.

L’urgence là, c’est que trés rapidement le bureau décide de lancer la modification, fixe une date pour l’AG et détermine s’il présente une équipe aux suffrages et sur la base de quel projet.

Et après on va rouler :slight_smile:


#77

Yes we can


#78

Ce qui me semble important d’améliorer c’est la priorité au projet, à l’envie. Actuellement, le bureau élit son président (et autres rôles) à partir de ce qu’il a comme membres “en stock” (pardonnez l’expression).
Ce système n’aide pas, n’incite pas qqun à venir avec un projet.

Un système où qqun se propose comme président, avec une équipe, et un projet, et fait appel aux bonnes volontés améliorerait les possibilités de renouvellement à mon avis.

Là, pour renouveller le projet, il faut faire entrer des membres. Mais ceux qui sont au bureau n’osent pas sortir pour ne pas laisser l’assoc’ à poil et les nouveaux ne viennent pas car il y a déjà du monde.

Accessoirement il faut ajouter qu’arriver en disant “je veux être président” c’est oser se présenter contre le président actuel (s’il n’a pas démissionné), et donc oser se présenter face à un pote … pas évident.

Qui ose actuellement déclarer : “je veux faire ci et ça et pour le faire, je souhaite être président” ?


#79

On est d’accord … mais la perle est rare, ou reste cachée dans son huitre :blush:

Pour compléter le profil idéal, je dirais :

  • envie, projet, dynamisme
  • passion pour le VTT
  • rigueur
  • résistance à la critique
  • capacité à communiquer

et avec un peu de temps disponible.

Des profils en vue ? faites passer les CV :wink:


#80

Et voilà, encore des exigences qui foutent de la pression. Mettez la dans vos verres la pression, et laissez les envies s’exprimer avant les compétences, pour le moment. :wink: