Guido, un autre ami est parti


#21

Et puis je tombe sur celle-ci avec Guido et Hugo en conversation.
C’était sur le Namurnet en 2006.
Une époque ou l’on consommait encore de la Volvic spécial lors des ravitos.


#22

très peu rouler avec Guido, mais ce fut toujours un plaisir…

Séb’


#23

Nouvelle qui m’a littéralement envoyé sur le cul…

Rencontré sur le LyonNet… une super personne !

Ce choix était le sien; il faut l’accepter, trinquer en sa mémoire et aller de l’avant !

Courage à vous tous qui étaient son ami…

Envoyé de mon SM-A510F en utilisant Tapatalk


#24

Je ne connaissais pas ce monsieur, c’est bien triste, toutes mes condoléances à ses proches et ses connaissances la vie est très triste des fois…


#25

sniffff, un gars bien généreux le Guido ! :frowning:


#26

Sortie glaciale à Oignies en 2003…


#27

Je ne le connaissais pas mais je m’associe à vous pour lui souhaiter toutes mes condoléances

Je sais ce que c’est que d’avoir des coups de blues !! (épilepsie oblige).

Condoléances sincères

JM


#28

merci JM !


#29

Oui pour trinquer à sa mémoire, témoigner nos condoléances à ses proches, et aller de l’avant, mais accepter cette décision radicale… non.
Maintenant ça va être vraiment vraiment très dur pour ses proches. Ça va être dur pour eux de s’en remettre.


#30

Carole à retrouvé cette photo.


#31

tout comme JM, je ne le connaissais pas et je suis désolé pour cette nouvelle.
Courage à sa famille et amis.


#32

Guido,

DHnet03, ses formulas aux freinages binaires, Savoienet 04 , sa
technique de gobage de flamby, ses passages d’épingles sur la roue
avant. Son sourire à la terrasse du café du village après ces longues
descentes au Vésubienet 06, ses sauts de cabris sur les racines du
namurnet…

Le 05/04/2017 à 20:35, Carole Ehrhard a écrit :

Son sourire et son humour… sa joie de vivre, sa simplicité, ses choix
de vie.
Je le revois aux premiers randonets, sautant partout avec son vélo,
intrépide et vif, joueur…croquant la vie à pleine dent.

Pareil, Je ne garderai que ces souvenirs.
RIP Guido


#33

Ne l’ayant croisé qu’une seule fois au DHnet 03, je ne garde qu’un vague souvenir de lui. Mais ce genre de nouvelles fait toujours mal à l’âme. Mes pensées vont vers sa famille et ceux parmi vous qui le connaissaient bien.


#34

La dualité de Guido.
A la fois Frappadingue et à la fois VTTnet


#35

A ce propos:


#36

Je comprends très bien la tristesse qu’on peut ressentir, après la perte d’un pote !! Il m’est arrivé la même chose, car un
pote à moi s’est fait tuer en vélo en région parisienne. En effet il roulait, et un camion l’a littéralement trainé sur une centaine de
mètres, et tué sur le coup; D’ailleurs sur le net il faut regarder, accident de vélo à Moissy Cramayel homme de 64 ans.

Bien sur il n’est pas parti volontairement, mais on ressent la tristesse d’un pote qui n’est plus là !!

Je renouvelle encore mes condoléances envers l’ami que vous citez et que je n’ai pas connu !

JM


#37

Qu’est-ce qui t’a pris “jeune padawan, élève Guido” ?
T’avais encore des trucs à vivre,
on avait encore des choses à partager,
putain ça fait chier de perdre un ami.


#38

:frowning:
Sincères condoléances à vous tous et à la famille.
C’est triste.


#39

C’est vrai quand on perd un pote ça fait mal !!!


#40

Voilà, Guido est parti, entouré de ses parents et de ses amis. L’église était pleine à craquer. C’était à la fois très triste, très émouvant mais aussi presque joyeux tant beaucoup ont décrit le Nicolas souriant, joyeux, curieux et plein de fougue que nous connaissions. Il repose (c’est vraiment le terme qui s’impose à moi, il a trouvé sa paix) dans le village qui l’a vu grandir, dans le calme d’une belle campagne.

J’ai eu le plaisir de revoir son pote Phil’ qui avait organisé le RoanneNet avec nous et qui était venu rouler aussi aux BoisNoirsNet et au VesubieNet. Je sais qu’il nous lit et j’espère qu’il reviendra un de ses 4 sur un randoNet. (Contacte moi en MP Phil je te dois des traces). Ca m’a fait plaisir de pouvoir échanger des souvenirs ensemble avec lui. Nous garderons l’image et le souvenir de Guido le cabri, joyeux, entrainant, le roi des dénicheurs de singles !

Salut mon Ami, comme l’a dit ton cousin, tu vis maintenant en nous.