le tubeless c'est bien mais...


#81

Si sur un pneu propre ça aide, pas sur un pneu avec plein de latex séché.

Sinon quand tu parles de glisser: tu parles du mouvement de la tringle depuis le centre de la jante vers le rebord ?
J’avais pas compris que le savon était là pour lubrifier le glissement de la tringle. Je pensais qu’il y avait un effet « capillarité » qui facilitait la « prise » du joint et donc je ne mettais pas forcément l’eau savonneuse au bon endroit (Bon en coulant ça y allait quand même)

Bref je saurais où mettre l’eau savonneuse la prochaine fois.

Je continue : du coup si la tringle est sale, le rebord étant plus épais, le diamètre interne du pneu sera un poil plus petit : donc plus de difficulté à glisser vers le bord de la jante


#82

Oui. Idem si la jante est sale.
Oui le savon est là pour aider le talon du pneu à glisser sur la jante. Sur un pneu de voiture ils mettent de la graisse au montage.


#83

Donc en résumé pour clipser

  • le talon du pneu et la jante doit être propre débarrassés de tout dépôt de latex séché

  • talon du pneu à mouiller à l’eau savonneuse au moment du montage

  • j’ajouterais la valve doit être propre (pas de dépôt qui pourrait réduire le débit)

  • si on met de côté un pneu dans le but de le réutiliser plus tard le laver avant que le latex ne sèche.

Autre chose pour mettre le latex dans le pneu il y a 2 écoles :

  • ceux qui mettent le latex avant de clipser le pneu
  • ceux qui l’injectent par la valve

La 2eme méthode a pour défaut de pourrir la valve, mais c’est mieux pour les pneus récalcitrants.
(Pour ne pas en mettre de partout)


#84

perso, jamais fait ca…
Et si on veut plus de debit, il m’arrive de demonter le corps de la valve, d’injecter l’air a coup de compresseur puis remettre rapidement le corps de la valve avant que ca se degonfle de trop.


#85

Perso que ce soit un pneu tubeless neuf ou pas je mets toujours de l’eau savonneuse et ça se clipse et claque direct :wink:


#86

connaissez vous un nettoyant pour enlever le préventif?


#87

j’ai galéré sur du tubeless récemment et j’ai cherché comme toi un produit pour nettoyer cette merde.
Je n’ai trouvé que 2 exemples :
caffelatex :


essence F : (google-ise et tu trouveras)

Je n’ai testé ni l’un ni l’autre. J’ai tout simplement abandonné l’idée de continuer en tubeless vu le bordel que c’est, le produit dégueu de partout et la dimension épique que prend un simple changement de valve. (du coup ça colle bien au sujet : oui le tubeless c’est bien, mais…)

Pour l’essence F, je ne sais pas si ça peut agresser le pneu. C’est mentionné dans une discussion vélovert. Donc déjà testé par quelqu’un. Je cite :
“”"""“J’utilise de l’essence F, c’est un dégraissant et ça dissoud très rapidement le latex séché, il suffit d’imbiber un chiffon et de frotter. C’est beaucoup plus rapide.”"""""
J’imagine qu’il faut bien nettoyer après pour pas dégommer le préventif neuf.


#88

Qu’avez-vous fait pour en mettre partout ???
Moi je le mets au démarrage je monte mon pneu j’use mon pneu entièrement je démonte le pneu pour le changer une fois usè->il n’y a quasiment plus rien dedans, le peu qui reste est sec je constate qu’il y a plein d’épines… qui aurait pu déjà me faire démonter pour changer ma chambre à air, où la réparer et je suis content :grin: le tubeless c’est la classe​:heart_eyes:


#89

merci pour ta réponse amora!

fred, je veux démonter un pneu car j’ai une fuite au niveau d’un rayon. mauvaise étanchéité au sur le fond de jante j’imagine… et du coup je voudrais refaire celui ci et repartir sur une base propre.


#90

Ok ok, Une gomme magique ferait peut-être le travail :wink: j’ai eut des traces sur des chaussures de route que je ne pensais jamais avoir :+1:t2::+1:t2::+1:t2:


#91

il y a plusieurs raisons à devoir ouvrir prématurément. Moi j’ai eu rayon cassé et valve presta tordue à remplacer (on en parle aussi des valves presta ??). ça fait donc deux fois à ouvrir le pneu en moins d’un an. J’ai apprécié le tubeless mais là j’ai mon overdose de produit. Je vais laisser leur chance aux chambres à air renforcées avec un préventif dedans (parce qu’effectivement c’était pas pour rien que j’ai apprécié le tubeless par rapport à de la chambre à air classique). Si ça repart sur de la galère de chambre à air, je reviendrai sûrement au tubeless.


#92

Bizarre. Pas de galère pour moi, même en changeant de pneu ou de roue et en récupérant le liquide de l’un à l’autre (seringue).
Peut-être une question d’habitude, au début j’en avais un peu partout, jusqu’à encrasser les valves. Maintenant, en démontant le pneu, je laisse le liquide dedans, et sur la jante, j’essuie les traces avec un vieux chiffon. Et je remonte le pneu avec le liquide dedans.
J’ai revendu un pneu aussi, en laissant le liquide sécher au fond et en l’enlevant d’un bloc.
Bref ça me semble largement gerable, vu les avantages.


#93

vu comment tu le racontes, ça a l’air d’être facile.

moi de mon côté, c’était le vietnam. Avec un pneu récalcitrant qu’il faut démonter et remonter au pied de biche. Encore le démontage, ça va. Mais le remontage où il faut faire gaffe au liquide tout en mettant 120% de sa force sur un remonte pneu, et bien c’était la fois de trop pour moi.


#94

Euh pour changer une valve presta c’est pas la peine de tout démonter . l’obus se sort de l’extérieur.


#95

c’est intéressant ça si je reviens un jour au tubeless. Mais par contre, ma valve n’a pas l’air d’être en 2 parties. J’ai des trucs classiques de ce genre-là :
https://www.probikeshop.fr/lot-de-2-valves-presta-var-aluminium-35-mm/123190.html


#96

Déjà y’a pas besoin de forcer pour monter un pneu et encore moins besoin d’outil comme un démonte pneu. Sauf sur certains pneus dh en tringle rigide . Mais un pneu enduro ou Xc en tringle souple ça se monte et démonte avec les doigts.

Ensuite le préventif il ne faut pas le mettre tout de suite. Il faut d’abord vérifier que les tringles se clipsent.
Si c’est bon , je ne défait qu’un seul côté pour y mettre le liquide.
La vérification évite d’en mettre de partout.

Le tubeless c’est comme tout ça demande un peu de pratique.


#97

Je ne suis pas un génie de la méca VTT, mais là, si j’avais utilisé uniquement mes doigts, je serai arrivé à l’os. ce qui revient à utiliser un démonte-pneu :smiley:

Mes pneus sont des Maxxis DHR II. Et c’est bien la lutte. Hors de question de monter le pneu, vérifier le clipsage ou quoi que ce soit. Quand déjà t’as réussi à les monter une fois, tu es content et tu retentes pas une deuxième.

ps : normalement, tu n’as pas à vérifier le clipsage. Il suffit de lubrifier un peu avec de l’eau savonneuse, tu gonfles au max autorisé par ton pneu, ça claque de partout. Et voilà, tu remets à la bonne pression et c’est fait. C’est facile sur le papier :wink:


#98

ce modèle est démontable, c’est écrit dans la description.

Alors les DHR je ne sais pas, ils sont à tringle rigide?
Autrement sur les pneus à tringle souple, ya pas besoin de forcer, ceux qui forcent n’ont juste pas compris le truc (1-le diamètre de la jante est plus faible au centre de celle-ci que sur les bords, donc bien plaquer le pneu au centre de la jante afin de le faire dépasser là où va terminer, 2- toujours terminer au niveau de la valve)

dans ce cas, le mieux c’est de démonter l’obus de la valve après montage.
Ce que je veux dire, c’est qu’il ne faut pas mettre tout le produit dès le départ, sinon en cas de problème de montage on en met de partout.


#99

Yep, pour le montage du pneu, bien s’assurer qu’il soit au centre de la jante et pas déjà sur la tringle. Mais perso, il m’arrive qd même d’utiliser un démonte pneu sur certains pneus.
Par contre, jamais eu besoin d’eau savonneuse.


#100

ah oui merde. Je pensais que les valves démontables étaient plus complexes que ça. Celle-ci est démontable et c’est également le cas des valves d’avant (celles qui étaient tordues). ça c’est con pour moi…

et bien je pense qu’ils sont à tringle souple. Mais peut-être qu’ils sont un poil trop petits pour mes jantes. c’est possible qu’il y ait un léger manque de compatibilité.
Pour ce qui est de mettre la tringle au centre de la jante : ça j’ai pas eu le choix. C’est tellement tendu que la tringle va toute seule au plus faible diamètre, c’est à dire au centre… et sans me demander mon avis. La nature est bien faite… En fait, elle s’y place assez tôt lors du démontage (en gros tu démontes facilement un côté, puis le second côté à tendance à vouloir aller au centre, il faut forcer un peu pour le déchausser, mais rien d’ultra pénible). Et au remontage la tringle se place au centre dès le début, tu peux pas clipser à la main (j’ai essayé en vain), il faut gonfler le pneu pour ça. Mais pour pouvoir gonfler, il faut déjà réussir à chausser les 2 côtés du pneu. Comme au démontage, le premier côté est facile. Mais le second côté demande pas mal de force pour terminer les 10 derniers centimètres. Je vois pas trop comment faire sans un démonte pneu (plastique pour éviter des dégats, mais je te raconte pas l’état du démonte pneu après).