Sylvain a envie de faire un peu d’itinérant


#21

Ce que je veux dire c’est que si je roule jusqu’au dernier moment, le temps entre l’arrivée au bivouac et le moment où je vais me glisser dans mon sac de couchage ne représente pas grand chose.

Et puis bon dans le sud les herbes elles piquent, j’allais pas me mettre en sandales dans les broussailles !
(Deja que j’ai du débroussailler à l’opinel pour installer le campement)


#22

S’il y a de la boue, j’y vais pas


#23

Le grenoblois est précieux :wink:

Quand tu pars plusieurs semaines en itinérant, même en été, tu restes forcément tributaire de la météo…


#24

La boue , c ’est moins une question de météo que de choix de sentiers/terrain


#25

Gros +1, les pieds qui respirent c’est top après une journée. Donc sandales, avec chaussettes à l’allemande s’il fait un peu frisquet c’est encore mieux .


#26

on n’a peut etre pas les memes chaussures aussi. Les miennes sont bien aérées, à tel point que l’hiver j’ai l’impression de rouler en chaussettes . Du coup, je n’éprouve absolument pas le besoin de quitter mes chaussures (sauf pour rentrer dans le sac de couchage)


#27

Ah ben si tu coupes au moindre sentier un peu humide aussi… :wink:

Me souviens de la grande traversée de l’Ariège il y a quelques années, fin juin après un printemps pourri où on n’a pas eu le choix, sentiers gras, vtt dégueu et chaussures boueuses et trempées.
A tel point qu’on avait fini par les laver dans un abreuvoir à la sortie d’un single glaiseux où on avait du pousser…

Mais hors de question de sortir de la trace ( c’est la trace © @Fab_lob :wink: ) !


#28

On est complètement hs. Mais normalement il n’ya pas de boue sur les sentiers. Comme c’est étroit, la flotte n’y reste pas, mais dévale la pente .
A la différence d’un chemin large de forestiers …


#29

et dans un sentier à plat ?


#30

Sinon vous pouvez ouvrir un sujet spécial boue qui passionnera les foules et tout le monde suivra ça avec intérêt pour savoir qui aura le dernier mot.
Je dis ça moi…


#31

En tout cas je vais sûrement commencer par du petit itinérant genre 3j en mode confort, donc avec gîte et couvert le soir. Puis on verra.


#32

Pour recentrer…
Un way-k pour parer aux averses et des tongues pour le soir donc :wink:
Pour 3j, l’option chambre d’hôtes est la plus simple (même si pas la plus économe).

Du coup tu as vraiment besoin d’un minimum.
Si le sac ne te dérange pas plus que ça, question poids compris, un sac de 30l + poche à eau de 3l (indispensable dans cette contenance), genre Osprey Escapist ou autre et tu peux mettre tout dedans.
Rempli avec tes affaires et l’eau ça fait ~7kg.


#33

attention au camelback, c’est vite compliqué à remettre dans le sac s’il est très chargé
1 ou 2 gourdes sur le vélo, c’est pas déconnant et ça allège le dos / les épaules


#34

Je note vos avis pour les claquettes/sandales.
Pour l’eau je ne suis pas fan du camelback habituellement car je fais des petites sorties et je trouve plus simple de gérer avec une gourde sur le cadre et une bouteille dans le sac.
Mais là ça pourrait le faire si j’arrive à m’en sortir avec mon sac actuel, ce que je compte bien faire. C’est un btwin contenance inconnue.

image

À mon avis je vais investir dans grande sacoche de selle, une de cintre et j’ai donc ce sac. Et adapter mes sorties au matériel que ça peut embarquer. Donc plutôt 2 ou 3 jours et soirée avec gîte et couvert. Ou au moins un toit genre refuge avec matos pour cuisiner. Car ça doit pouvoir passer aussi si je prends sac de couchage et matelas. Il y a un emplacement pour le casque sur ce sac mais on doit aussi pouvoir y mettre un sac de couchage.

Et cet été avec ma compagne on part avec mon vieux scudo, les vélos, le matériel de camping de rando et on se contente de boucles de vtt à l’envie et où le vent nous mène et on dort dans la tente à côté du scudo ou dedans si orage avec les vélos dehors à côté un minimum sécurisés.


#35

C’est ce que je fais depuis 3 semaines avec mon Nissan nv 200 :wink:


#36

Une seule semaine pour nous


#37

Faut que je pose des grilles d’aération pour pouvoir dormir dedans, avec moustiquaire d’ailleurs.


#38

Je ne l’ai pas fait. Ça évite de savoir que quelqu un dort dedans. Je l’ai isolé, ça fait 4 ans que je pars régulièrement en vadrouille et zéro soucis même sans aération.


#39

Je sais je sais je vous ai envoyé du rêve et vous imaginiez déjà de grandes traversées d’étendues sauvages à dos de vtt et d’un coup je vous parle de deux ou trois jours en mode grand luxe… désolé ! :grin:


#40

Brup n’a jamais vu de sentier à plat ! Enfin dans le sens de la longueur je veux dire :blush: