un VTTAE 27,5 custom


#1

Salut a tous,
Pour un avenir pas trop loin, je réfléchi a me faire un VTTAE efficace, pour des sorties trail (XC/semi-enduro) plus longues que je ne peux faire en VTT classique (donc >50km).
Je souhaite rester en 27,5 mais je n’ai pas besoin de roues “plus”, et j’utiliserai les nouvelles roues mavic E-Deemax (27,5" et 28mm).
Je cherche donc un cadre VTTAE avec moteur bosch ou shimano, fourche fox 34" en 130-150, et ensuite ce sera du XT partout.
Je suis surpris de ne rien trouver en VTTAE 27,5 classique (non “plus”) en ce moment, et je ne trouve aucun cadre motorisé.
A priori, mettre des roues+pneus 27,5 classique sur un VTT 27,5+ n’est pas recommandé, pour un probleme de hauteur du pédalier?
Vous avez des idées sur le sujet?
Merci


#2

Tu ne trouveras (en neuf hein) aucun cadre motorisé Bosch, Shimano, Yamaha vendu séparément, à ma connaissance en tous cas.
On peut trouver des cadres chinois acceptant des Bosch (mais va trouver un Bosch nu), ou des compatibles (Bafang en fait un).


#3

rien de surprenant à mon sens… le gain en grip du “+” est presque “nécessaire” avec la puissance du moteur :wink:


#4

Après honnêtement ici la plupart des vae en plus reviennent avec des pneus plus classique genre 2.6 voir 2.8
Les pneus en 3.0 dit plus sont trop chers et trop flou niveau des appuis.

Sent from my HUAWEI VNS-L31 using Tapatalk


#5

merci les gars, il me faut réfléchir.
Déjà en pneus 2,5 cela me parait énorme, et c’était plus lourd au démarrage, donc je suis revenu au 2,4 / 2,35 et c’est encore bien assez gros, mais avec un moteur peut-être que le 2,6 serait la bonne dimension pour moi, il faudrait l’essayer. C’e n’est qu’un projet potentiel pour plus tard, car j’ai encore envie de pédaler fort en ce début d’année !


#6

Retour d’expérience…

Premier essai d’un VTT AE, un Giant haut de gamme prêté par mon concess. Je suis passé par mes chemins habituel, avec que peu d’efforts, et en 26 minutes je me trouve a 10km et 400m D+, et la je réalise que j’ai complètement oublié de boire, a peine essoufflé, du jamais vu! A partir de 25 kmh c’est un tank, donc j’oscille souvent entre 24.5 kmh (remise en route du moteur) et 26 kmh (poids lourd + frein moteur). Plateau 34 dents + cassette 11-46, l’étagement est bon, mais j’arrive péniblement a 30kmh ou plus sur plat et en descentes, et quand je fatigue je n’ai qu’a ralentir a 25kmh pour que le moteur reprenne et je puisse me reposer! (et ce avec le mode 3 sur 5). Dans les montées techniques le velo ne pardonne rien, impossible de le faire jouer entre les cailloux ou pour prendre une marche tellement c’est lourd, donc si ça passe en force c’est OK sinon il s’arrête vite et je fini a pieds.

Je retournerai demain matin faire un 2eme tour, car avec l’assistance je suis quand meme beaucoup moins fatigué! Premiere conclusion, c’est lourd, il y a trop de puissance, et la limite a 25kmh (avec le frein moteur au dela) est pénible, donc pour l’instant je ne suis pas convaincu… a méditer.

Deuxième jour, j’ai fait un tour sur une zone plus technique avec de beaux singles, et la ça va vite, presque 25kmh dans les montées en single, c’est énergisant! Je comprends maintenant qu’il me faut des pneus en 2.6 ou plus, et au moins 150mm de débattement, car ça roule vite et ça tape fort dans les zones techniques. Les freins en 203mm sont tout juste (apparement il y aurai des freins avec 4 pistons?) pour attaquer (si on veux aussi ralentir vite…)

Le plus difficile pour moi, c’est dans les montées techniques, ou il faut arrêter de pédaler un bref instant pour bien faire passer la pedale, car la le moteur s’arrête en moins d’une seconde et ne redémarre pas de suite… je me retrouve a moitié sur la marche, et avec le poids c’est impossible de faire monter la bête, donc je cale.

Je pense avoir compris les aspects positifs et les contraintes de ces VTTAE (e-VTT ?). Ce n’est pas juste un VTT a moteur, c’est une pratique différente et complémentaire, a faire par alternance avec un vrai VTT pour en tirer tous les bénéfices.

De retour chez mon concess, les discussions ont continué, mais sans décision pour l’instant.


#7

Au final la question ne résumerait pas à “A quoi bon au final aller plus vite, plus loin, mais en étant assisté ?”
aurais-je plus de plaisir ? n’ai-je déjà pas assez de plaisir à rouler ? aurais-je plus de mérite ? serais-je plus en forme ? pourquoi pas une moto d’enduro tant qu’à faire ?

… c’est vrai ce que disait Carquo : j’ai fait une sortie VTT dans les Alpilles et de la rando à pied : j’ai vu plein de VTTae … pilotés par des vieux (riches ?) sur des grands chemins :slight_smile:


#8

Carbone, voici mes réponses a ces questions:

A quoi bon au final aller plus vite, plus loin, mais en étant assisté ?
=> Pour étendre sa zone d’activité

Aurais-je plus de plaisir ?
=> du fait de découvrir de nouveaux chemins, oui.

n’ai-je déjà pas assez de plaisir à rouler ?
=> y a t’il une limite au plaisir ? l’ennui peut s’installer si on ne fait que les meme chemins.

aurais-je plus de mérite ?
=> non.

serais-je plus en forme ?
=> le AE c’est moins d’effort, donc moins de fatigue. En faisant du velo tous les jours, l’accumulation d’effort a un impact négatif sur la forme. En faisant du velo une fois par semaine, l’effort a un impact positif sur la santé. Tout dépend de la récurrence de l’effort.

pourquoi pas une moto d’enduro tant qu’à faire ?
=> j’ai ai une aussi, mais trop de bruit, trop de risque de chute (donc equipement de protection lourd et contraignant), trop de contraintes (chemins interdits), etc. J’en profite de temps en temps, mais pas chaque semaine.

pilotés par des vieux (riches ?)
=> tant mieux pour eux. Moi, j’ai du mal a finir mes mois, comme beaucoup ici.

Enfin, si un jour j’ai un VTTAE, ce sera en complément du VTT, pour rouler plus au total.

Quand je rencontre des vetetistes converti au VTTAE qui admette ne plus rouler en VTT, cela me choque.


#9

Perso pour moi l’interet d’un VAE c’est de pouvoir se caser plus de descentes (et donc plus de D-) en moins de temps. Pratique quand tu es sous contrainte horaire forte.


#10

Je suis d’accord, et pendant mes 2 jours en VAE, je me suis amusé a descendre et remonter et redescendre des pistes, ce que je ne ferai pas d’habitude, donc plus de “fun” dans un meme temps total (entre 2 réunions clients).


#11

Je ferais mieux de ne rien dire, je suis en train de devenir anti-VTTAE :stuck_out_tongue: .
Mais ça reste très personnel, je n’ai pas grand chose contre ceux qui s’y mettent, j’ai même de très bons amis qui ont des moteurs sur leurs vélos :vtttong:.

Depuis le début, y’a un truc qui me gène dans cette pratique, mais je n’arrive pas trop à mettre le doigt dessus. Je crois que ça vient essentiellement de l’idée que je me fais du VTT. Ca reste donc très personnel, un truc de vieux cons en gros…

Mais si un VTTAE permet de faire 5 descentes au lieu de 4, une moto électrique permet d’en faire 7, alors pourquoi se limiter à 250kw? Une fois que tu auras pris l’habitude d’aller voir plus loin, de faire 20% de descente en plus, l’ennui sera encore plus important sur un VTT sec. Et dans 2 ans tu te poseras la question de passer à du 400kw?

Pour moi (et j’insiste, ça reste perso) l’AE, c’est céder à la facilité.

Et ce qui me gène, c’est que pour beaucoup de nouveaux pratiquants, voire même anciens et ça te choque d’ailleurs, ils se contenteront de cette facilité.

La lutte FFC/FFM n’est pas si anodine que ça. La FFM a mauvaise réputation sur les chemins, et ce n’est pas pour rien, il semble que beaucoup de motards ne respectent guère là où ils roulent…


Demain, qui peut garantir que les futurs VTTistes à moteur ne deviennent pas aussi irrespectueux? Et que, du coup, la FFC aussi ne soit pas mieux vu sur les chemins?

Le principal argument du VTTAE, c’est qu’on peut en faire plus en forçant moins (ou autant si vous voulez). Sauf qu’une fois que tu mets ton doigt dans l’engrenage (pas celui du moteur, ça doit faire mal), tu t’arrêtes où dans cette logique?

Alors oui, c’est chouette que Roudou puisse rouler. Oui c’est chouette que le père et le fils puissent rouler ensembles, que ma belle-soeur puisse venir avec nous, que mon pote Sam progresse plus vite en faisant plus de descentes. Et comme c’est chouette et que ça va rapporter de l’argent, demain, il n’y aura plus que les vieux cons comme moi qui resteront sans moteur. Et le père ne suivra plus le fils. Ma belle soeur ne pourra plus venir, et Sam fera pas plus de descentes que les autres et plus personne ne pourra aller se faire une bonne virée en montagne à la journée, parce que les batteries ne suffisent pas et que les conditions physiques non plus…

Se faire aider d’un moteur dans un sport, c’est sûr, ça a des avantages. Mais ça va être dur de me convaincre que ça reste aussi propre, en terme de valeurs, d’écologie et d’idéologie. Il va être beau l’avenir du VTT tiens, avec tout ceux qui parient là dessus…

Bon, j’ai craché ma pastille, après une sortie de 55km (si si c’est possible sans moteur), et ça va mieux :).
J’vous l’avais dis, je deviens anti-VTTAE :stuck_out_tongue: . Mais je crois que c’est la faute à mes parents. Ils ont jamais voulu me payer une mob quand j’étais ado.

(et puis, sérieusement, c’est très bien le VTTAE, moi je m’en fiche, j’aime pas les gens et je roule la plupart du temps tout seul :wink: et je sais qu’ici, l’esprit est au VTT et l’AE qu’une extension du plaisir. Mais je ne suis pas certain que ce soit un bon exemple à donner… )


#12

Je trouve que tu expliques mieux les choses que moi : en effet 250W c’est bien, mais un moteur de 500, ou 750W pèse à peine plus lourd, pourquoi se priver ? Et puis avec plus de puissance, tu peux mettre des pneus plus gros, rouler plus vite etc … la course à l’échalote quoi.

On l’a vécu en moto de route => résultat 80% des motos sont devenues inexploitables pour le commun des mortels et se bardent de gadget d’assistance au pilotage.

A quand l’ABS, l’antipatinage, l’anti cabrage sur les VAE ?


#13

Je vous entend, merci, il y a de de quoi réfléchir. Les VAE sont limités a 250W, ce que nous dépassons tous avec nos cuisses (et certains en ont le double), donc un VAE restera quand meme un velo avec la législation actuelle.

Pour ce weekend, je vais faire une course en equipe pendant 24h au Luberon, et me faire plaisir avec un pur VTT.


#14

Je ne saurais t’aider sur le le VTTAE car je trouve ça déjà trop cher et pas de mon age a moins d’avoir un soucis de santé :wink: mais c’est trop nucléaire ce truc :wink: rien de tel que le jus de mollets :wink: on peut pédaler a notre age :slight_smile: maintenant ils font même des vttae pour les jeunes …


#15

Moi ce que je peux dire pour avoir rouler avec…
Ça reste un VTT: ça ressemble à un VTT, ça se comporte comme un VTT, ça descend comme un VTT…
La différence, y a plus de watts en montee et c’est plus lourd (quoi que au niveau du poids des anciens DH et ça nous posait pas tant de problèmes que ça à piloter).
Honnêtement niveau puissance en montée y a pas besoin de plus. Après c’est souvent des problèmes de cabrages ou de technique qui te font poser pieds à terre, pas un manque de puissance. De plus quand tu augmentes la puissance ou l’assistance, tu perds en autonomie donc le jeu n’en vaut pas la chandelle.
Par rapport à la masse, y a quand même 2 choses à prendre en compte:
Le VTT ça demande de la technicité en pilotage et le vttae n’apporte rien là dedans donc le promeneur du dimanche, tu vas pas le voir sur un sentier technique de si tôt.
Ensuite le Price tag… Pas tout le monde va mettre entre 3000 et 5000€ dans un vttae juste pour voir comme ça…
Sinon quand à la vitesse en montée, il est intéressant de voir les temps Strava que l’on fait en vttae et ceux réalisés par les crosseux en forme… Souvent, ils ne sont pas loin derriere. Ce qui me fait dire c’est qu’un vttae dans les mains d’un vttiste lambda va guère plus vite en montée qu’un crosseux entraîné et va plus lentement en descente qu’un enduriste moyen…
Quand je passe de 10kmh de moyenne à 13, c’est pas non plus être sur une moto


#16

Non sans déconner les gars faire preuve d’esprit d’ouverture merde je vois pas en quoi ça dérange que n’importe quel con fasse un crédit pour aller faire le sanglier en moto
Je suis déjà parti


#17

c’est curieux que chaque fois que l’on aborde le sujet du VAE avec ceux qui n’en font pas, la discussion passe par le sujet des motos. Je suis d’accord avec Cyril, un VAE reste un VTT, et ne remplacera jamais les sensations que je ressent en moto. Si vous n’avez jamais essayé un VAE, faites un essai, c’est très instructif. Pendant 5 ans j’ai laissé le VTT au garage pour ne faire que de la moto (en tous genres), et maintenant c’est l’inverse et je suis revenu au VTT. On ne change que rarement de femme, mais on peut profiter d’autres plaisir a volonté.


#18

on sait qu’à chaque fois qu’on parle de vttae on en arrive à parler du sujet moto
je voudrais prendre le problème à l’envers
je pense que le VTTar pour l’avoir essayé il y a quelques années déjà, se rapproche tout autant de la moto que du VTT.
il se trouve à mi-distance entre le moto et le VTT et plus particulièrement dans le concept de la chose que dans la forme physique de l’engin.

L’idée de partir plus loin en étant moins fatigué pouvoir faire plus de sortie se rapproche du concept de facilité de la moto
Les grandes marques ils se battent en ce moment au sujet du vttae car le marché est porteur et qu’il touche un plus grand nombre de pratiquant. Et uniquement pour cette raison.

Le directeur commercial de b’Twin a été interrogé notamment à ce sujet il a une réponse fort convaincante
Pour lui qui vend des vélos à des non sportif beaucoup de ces vélos sorte très peu du garage mais ils procurent au moins l’intérêt faire faire une activité physique même basique à ces personnes

De son point de vue on est en train de vendre des bateaux moteur pour des bateaux à voile

L’idée de toujours faire plus toujours aller plus loin et ce en utilisant un moteur me semble peu convainquante.

Bref Toujour plus toujours plus toujours plus…


#19

Ahhhhhhh !!! Quelle horreur !!! BJ croque dans ce morceau de savon de suite !!!

On va vous montrer avec ChristopheS si la moto c’est la facilité … vous rirez moins à la fin de la journée


#20

Faire un parcours VTT en moto c’est la facilité je parle pas d’aller faire un Supercross