velo a tout faire...


#1

Vous avez sans doute lu mon CR du jour, pour changer j’ai été faire de la route… et à 2 reprises je suis sorti de la route, prendre des chemins.

Le truc c’est que dans la route, j’y vois quelques aspects positifs:

  • on va beaucoup, mais beaucoup plus loin qu’en VTT
  • ça roule mieux
    -quand on ne connait pas le coin, c’est plus facile pour préparer une sortie
  • euh c’est tout :wink: Non en fait, quand tu dis que t’as fait le col de machin sur route ça parlera à beaucoup plus de monde que la mac de la face Nord de la dent du Guignol où personne n’est jamais allé. Mais à la limite peu importe.

Mais il y a aussi des aspects négatifs surtout un:

  • les voitures, ça pue, j’ai peur pour ma vie à chaque fois que j’entends le bruit du moteur s’approcher. Quand il y en a beaucoup, c’est tout juste insupportable.
  • ensuite le côté ludique du VTT, ça manque
  • et puis on est moins dans la nature qu’en VTT (je schématise, le but c’est pas de faire un post route vs VTT)

Alors je me disais, plutôt que d’avoir ce spad de route que j’utilise jamais (2 à 3 sorties par an), sur lequel je ne suis pas à l’aise en descente (pas à ma taille), pourquoi pas un compromis entre le remedy et la route. Bon c’est comme si je voulais un compromis entre un Massey Fergusson (Cyril marque de tracteurs) et une Porsche (c’est bon tout le monde connait?), ya du monde entre les 2.
Pas forcément un XC, parce que j’arrive très bien à faire du cross avec mon VTT, mais je pensais à un gravel. Le but c’est de rester proche dans le comportement/roulabilité par rapport à un route, mais avec des meilleures capacités de franchissement.
C’est bon personne ne m’a lu ?
Bon vous enflammez pas, vous me connaissez, je lance des idées souvent et au final pour ne pas changer.


#2

Oui pourquoi pas ca se tente, tu dois pouvoir trouver un gravel à tester dans un shop près de chez toi comme c’est la mode.
On trouve en ce moment des pneus quasi slick, 38 ou 42, qui roulent bien, si tu évites les pistes en tant de pluie ca doit le faire.

Attention aux gravels acier d’entrée de gamme, genre 1000€ avec des freins à disque, j’ai soupesé un Genesis croix de fer c’est une enclume.

Un Cannondale Slate ca doit bien marcher en velotaf, faut voir si on peut y monter un garde boue:
troc-velo.com/velo-route-gr … 923355.htm

Ou pour pas cher:
troc-velo.com/velo-route-gr … 937968.htm


#3

La question au final, c’est où tu vas t’arrêter entre gravel et VTT ?
Par chez toi, il y a beaucoup de chemins vraiment roulants où tu pourras passer en gravel ?

J’ai un collègue qui en a un, je n’ai pas l’impression qu’il s’en serve beaucoup. Si j’en avais un, je ne vois pas trop ce que j’en ferai : sur la route, ben ça vaut pas un route. Et une fois dans la forêt, j’aurais forcément envie de prendre ce joli petit single sur le côté.
D’ailleurs je n’en vois jamais un seul ici.

Après il y a sûrement des régions où c’est plus adapté, des coins assez plats et sans singles, j’imagine … pas vraiment chez toi quoi :stuck_out_tongue:

Tu vois moi, des fois, je me dis que je prendrais peut-être un route pas cher, pour les jours où je n’ai pas envie de laver le VTT, d’aller dans la boue. Mais ces jours là, souvent, il fait froid, alors … j’fais pas.


#4

Par chez nous on en voit qui font les randos organisées en gravel par exemple, quand tu évites les singles avec trop de racines ca passe bien.
Attention aux crevaisons sur les pistes caillouteuses par contre.

Mais pour un usage velotaf, un gravel utilisé comme vélo de route à gros pneus c’est pas mal pour les pistes cyclables défoncées, surtout le nuit, et passer par les champs de temps en temps.

Au niveau géométrie, les vieux vélo de route c’est pas mal limité aussi.


#5

Salut brup. Je me suis posé la même question il y a deux ans. Le soucis c’est que dans les Alpes la moindre piste deviens vite cahotique. Au final j ai opté pour le sobre (dad). En 29 c’est assez roulant sur la route et cela me permet de prendre le moindre chemin. De fait des cols non goudronné et de retrouver un bon mix entre la sensation route et VTT

Par ailleurs avantage du dad et du sr en général surtout pour cette utilisation. Tu n’as pas besoins de faire un montage cher et pour 1000 euro tu trouve un bike neuf voir bcp moins et un bike qui tiens la route

Envoyé de mon TREKKER-X3 en utilisant Tapatalk


#6

D’abord je suis totalement en phase avec l’analyse de Brup sur la pratique route. J’ajouterais que le coté ludique du VTT est remplacé par la possibilité de jouir du paysage, ce que le pilotage en VTT ne te permet pas. J’adore les longues montées en foret en route, où je retrouve les sensations de la rando pédestre.

Bref…je me suis aussi posé les mêmes questions que toi et j’avais lorgné du coté du gravel. En fait, comme le dit Dom’ tu dois perdre les sensations de la route et c’est pas la panacé sur les chemins. Je ne suis pas totalement convaincu par ce type de vélo (même si je craquerais bien pour un Saracen Hack) . Comme je voulais éviter les voitures le plus possible, il me fallait un vélo capable d’aller sur les routes trés dégradées voire les pistes ou les chemins blancs. J’ai finalement un vélo route, monté trés “randonneur” et équipé de roues solides (parait que ma roue arrière, une Mavic Bizaprouvéde, était prisée par les coureurs du Paris Roubaix pour sa solidité) et j’ai mis des pneus solides (Conti 4seasons) en 25 (le 28 ne passait pas). Pour l’instant ça fait trés bien le job.


#7

Avec une paire de pneus vtt pas trop larges et à faible crampons, ça doit pouvoir se faire ou des Schwalbe Marathon. Y’aura forcément moins de rendement mais ça permettrait d’aller plus loin dans les sentiers…


#8

à 15 km de chez moi …


#9

oui c’est vrai, vous avez raison.
Là sur une sortie de vélo de route, je vais me sentir un peu frustré de ne pas pouvoir sortir du bitume. Mais avec un gravel, ça va être la même chose vis à vis du single.
En fait, mon problème avec la route, c’est vraiment les voitures, j’ai rien contre la pratique en elle même: du coup je cherche les petites routes peu empruntées, souvent dégradées.

Le truc c’est que j’ai 2 vélos de route:

  • celui que j’ai converti en vélotaf, c’est du cadre acier ancienne génération. Il est un peu lourd pour faire de la route pure, mais pour moi il n’a qu’un défaut pour cet usage, c’est qu’il n’est pas prévu pour mettre des jantes/pneus larges: la fourche ne permet pas de monter un pneu de 25mm. A l’arrière j’ai déjà tenté 28mm, mais ça passe tout/trop juste (à 2mm près)
    Après je pense qu’on doit pouvoir changer le pédalier, mais c’est du niveau du détail.

  • un vélo avec un cadre alu que j’ai acheté d’occase, en fait je me suis planté sur la taille. Sur le papier c’était bon, mais en pratique, il est trop allongé , j’ai du mettre une potence courte, un cintre plus compact. Du coup, je suis bien pour pédaler, montée comme sur le plat, mais pas en descente, pas à l’aise.
    Je pourrais encore bricoler un peu le poste de pilotage, prendre un cintre plus large, mais au bout d’un moment, il faut arrêter, s’il ne me va pas, il ne me va pas.
    Mais je me demande si c’est vraiment pertinent de reprendre un vélo de route.


#10

Perso, j’ai fait un peu comme BigJim, en trouvant un cadre SR pas cher, et en montant dessus l’équipement d’origine de mon VTT, mais avec des pneus route. Bon, pour être honnête, je suis pas sûr du concept au final.
L’idée à la base était de pouvoir aller rouler l’été quand les chemins étaient fermés par chez moi. Bon, ça fait à peu prêt le boulot, quand tu roules tout seul (tu peux pas suivre longtemps un vrai route ni un vrai vtt), et de temps en temps, je peux prendre un petit chemin pour me changer les idées. Ca permet pas de faire 100km les doigts dans le nez, ça roule pas comme un route, mais c’est plus agréable sur les petites routes que le VTT.
Mais au final, même sur petites routes, les voitures ont fini par me gonfler, et même si tu vois plus de paysages en une fois, rien n’empêche d’aller les voir en deux fois avec un VTT :stuck_out_tongue:.
Donc pour le moment à part pour aller chercher le pain, la piscine ou la plage, je lui préfère toujours le VTT.
Des fois, à force de chercher un compromis, t’es à l’aise nulle part.


#11

Faut pas oublier en effet, qu’un VTT est déjà un compromis, qui à la base, doit être “Tous Terrains” … :smiley:
Le Gravel est un autre compromis, mais à mon avis il faut un terrain de jeu adapté (Lyon me semble pas mal, mais vu d’ici hein).
Un SR en 29" léger (tiens Fab’ a signalé une top promo sur le cadre fantastique cadre de Fab’Lob), monté avec une fourche rigide (en carbone), des roues légères, un pneu de route solide à l’arrière et un pneu de Gravel devant, ça peut permettre de la promenade sportive un peu partout. Peut-être que ce serait un compromis qui te conviendrait mieux.


#12

C’est quoi cette promo dont parle Fab ?

Bon pour en revenir au sujet, je mets mes remarques en vrac:

  • contrairement à ce que vous pensez j’habite pas en montagne, je suis un planard comme vous. La montagne et surtout la Chartreuse est toute proche (je suis au pied)
    Pour le Vercors j’ai 15 km de plat pour atteindre les premières pentes. Et 30km pour Belledonne.
    Et j’ai aussi tout un secteur de collines direction le lac de paladru où je vais jamais car j’ai pas de vélo adapté
  • j’aime bien partir en vélo de la maison. Le vélo dans la voiture c’est uniquement pour les grandes occasions (randonets, vacances…)
    Au bout d’un moment epour faire un tour de 2h avec le remedy ça sera toujours le même tour (même si c’est un ssuper tour) . Sinon il faut que j’accepte de faire 15 km de roulant pour changer de secteur.
  • pour les vacances (hors montagne) si j’hésite entre le remedy ou la route un rigide ou se serait plus adapté

#13

Fab’ a fait passer dans les bons plans, une promo de ouf sur le cadre Isaac carbone 29, au tiers du prix environ, le même que celui de Fab’X.

celui là : isaac-cycle.com/en/collecti … on-29-2018
Laisse tomber la promo n’est plus valide …

Sinon tu peux partir d’un cadre chinois carbone (entre 250 et 500 euros en gros)


#14

Vu que Grenoble est entouré de montagnes de tous les cotés, c’est quoi pour toi etre en montagne du coup?
planard?? c’est quoi ce mot?


#15

Planard c’est un habitant de la plaine, le contraire de montagnard.


#16

Si Grenoble c’est la plaine, alors je comprends que tu déprimes dès que tu dépasses Lyon :laughing: :laughing: :laughing:


#17

Tu vas me dire que j’ai deprimé moi aussi quand j’ai depassé Lyon… la vision de tout ce plat ca fait un choc pour un sudiste.
:mrgreen:


#18

ça nous fait la même chose avec toutes ces broussailles toutes sèches :smiley: :laughing: :wink:


#19

Plaine, colline et montagne ça reste relatif comme terme.
Plaine ici c’est toute surface plate. Une vallée [glacière] à fond plat (et suffisamment large) c’est une plaine. Les plaines étaient souvent inondables, ont pu être occupées par des lacs, les lieux dits commençant tous par île. Quand on parle de vallée ça suggère un encaissement: un profil en V, des hautes montagnes de part et d’autre.
Sinon on a aussi des collines pour désigner du relief doux avec des sommets à 800-900m (donc 600-700m de d+ depuis le bas)
Sinon ce qui fait déprimer des qu’on passe Lyon c’est aussi le climat


#20

Quand je vois où Krachy passe avec son gravel, je me dis que c’est plus le pilote que le vélo qui limite !

A mon avis, un vtt avec cintre plat, développements assez courts, c’est pas ce que recherche brup…
C’est vraiment avec un gravel ou cyclo cross qui accepte des gros pneus que tu vas pouvoir faire tes virées en basse / moyenne montagne