Vélotaf et crevaison


#1

Les vélos de ville c’est la misère des qu’on crève et alors les pliables anglais c’est les niveau au dessus.

La manip n’a rien de compliquée en soit:

brompton-france.com/content/ … ue-arriere

Ok dans un atelier, mais pour réparer sur le trajet de vélotaf c’est autre chose :

  • petites pièces à démonter : écrous, rondelle, chaînette, et même le dérailleur (du niveau d’un changement d’ampoule chez Citroën)
  • freins à desserrer
  • outillage à l’ancienne : clés de 15 et 10

Heureusement j’avais le multi outil spécifique sur moi glissé dans la poutre du cadre au niveau de la charnière et la chambre à air elle aussi dans le cadre.

Suite à un bon vieux arrachage de valve schrader je profite du voyage en train pour réparer, j’avais 15 min pour faire mon démontage remontage sans perdre de pièces.
j’ai pas traîné et j’ai pas réussi à terminer dans les délais.
Il faut encore refaire le réglage des freins et de la tension de la chaînette (commande du moyeu à vitesses)
C’est pas vraiment pratique comme manip


#2

tiens je voulais justement équiper le vélotaf de matos de secours… genre de quoi réparer une crevaison et peut-être une chaine…
et là je me dis, axes vissés, vélo lourd,… pourquoi ne pas prendre une bombe de réparation bien costaud ?


#3

C’est une des raisons qui me fait hésiter ++ pour monter un moyeu Alfine sur mon vélotaf’…Faut une clef et le démontage de la commande est super chiant.


#4

Oui, ça doit sauver dans une grande majorité des cas (les pincettes en velotaf faut y aller ou rouler sous gonflé). T’en connais en grand volume ? (histoire de pouvoir en remettre si ça n’a pas suffit)


#5

le multioutil est plutôt bien fichu, j’ai des clés de 8 (plate),10 (plate), 15 (à œil), et des douilles BTR de 2.5/3; 4/5 ; PZ/-- et surtout ça se coince à l’intérieur du cadre.

Par contre, comme j’ai expliqué, dans la manip t’as des petites pièces à déposer et ça c’est pas terrible à faire dehors (encore plus dans un train où t’as 1 chance sur deux d’oublier un truc)

ou arrachage de valve… (la valve de la chambre d’origine n’étant pas filetée.)

avec du préventif?
Tant qu’à faire tu mets un fond de jante notubes :wink:


#6

Arrachage de valve : t’as roulé sous gonflé pour le pneu tourne autour de la jante ?


#7

non pas spécialement


#8

Je fais du vélotaf depuis au moins 6 ans à raison de 65 km par aller-retour en moyenne deux fois/semaine, ce qui fait +/-5000 km par an. Mon trajet est bien mixte, route propre (et oui c’est possible en Belgique) mais le plus souvent routes de merde, pistes cyclables et chemins de hallage en mauvais état et même par moment avec pas mal de morceau de verre. Bref, à mes débuts c’était crevaisons à répétitions.
Je suis bien équipé muti-outil, chambre pompe, bombes CO2 ect mais franchement crevé à 6h00 du mat dans le noir et -2°C, c’est franchement pas le bon plan.
La solution que je vous conseille, Schwalbe marathon avec protection anti crevaison, je les ai en 26" 1.35, c’est vraiment le TOP. Deux ans sans aucunes crevaisons, résistance max pour un poids correct.En hiver, je prends même un chemin dans les bois, plus de soucis.
alltricks.fr/F-183706-pneus … #ectrans=1


#9

j’ai essayé les marathon plus en vélotaf (sur le vrai vélo, pas sur le pliable). Et bien je les ai viré, t’as l’impression de rouler avec des pneus de DH. Et en plus, ça ne m’a pas empeché de crever.
Depuis j’ai mis des pneus de route (continental 4 seasons) et j’ai pas crevé une seule fois avec (et pourtant je roule sur les bas côtés) et ça roule nettement mieux.

Ca doit peut etre venir de la section ? En tout cas ok sur un marathon sur un “VTT” urbain, mais pas sur un vélotaf de route.


#10

4 crevaisons en 2 semaines avec mon vélotaf: 2x devant et 2x derrière
C’est plus que ce que j’ai du crever en 2 ans toutes pratiques confondues !

A priori il doit y avoir du verre quelque part sur le parcours, mais j’ai pas réussi à identifier ou .

Je vais remonter un marathon plus derrière pour l’hiver , mes pneus doivent commencer à fatiguer
Probable que ça soit aussi les chambres suis soient pourries , la 2e crevaison avant était due à une rustine qui a lâché au bout de 2 jours.

En attendant j’ai ressorti le pliable


#11

Je roule avec des schwalbes energizer plus depuis 2 ans et demi et aucune crevaison alors que je passe tous les jours sous un pont de gare avec du verre.

Je sais pas pourquoi j’écris ça c’est comme parler de la météo avant un randonet, je vais le regretter :slight_smile:


#12

Fais gaffe parce que je roulais avec des conti 4s j’ai roulé dans du verre, du chemin blanc , etc pendant 2 ans , aucun souci.
Je préférerais ces pneus aux marathon plus qui sont à la route ce que le pneu de dh double pli est au cross .

Sauf qu’avec l’usure la section du pneu était devenue carrée, la bande de roulement s’étant applatie donc forcément moins résistante aux crevaisons.

Tout ça pour dire qu’au bout d’un certain temps n’importe quel pneu devient fragile


#13

En plus la pluie est propice aux crevaisons et il fait pas beau


#14

? pourquoi ?


#15

J’ai regardé le pneu énergiézer plus , pas dispo en pneu de route, donc je fais l’hiver en marathon plus 700x25 que j’ai deja


#16

Parce que le verre et les merdes collent aux pneus par capillarité quand c’est mouillé
Et ça finit par crever au bout de quelques tours de roue là où le verre aurait juste effleuré le pneu par sol sec.


#17

Et que la pluie fait remonter les petits cailloux et morceaux de verre qui se trouvent dans les interstice du bitume.


#18

J’ai remonté mes marathon winter, j’ai plein de clous plantés dedans mais je comprends pas, pas de latex, le pneu n’est pas à plat !


#19

Pfff comme un c.n je cherchais à comprendre :dizzy_face: … avant de comprendre :roll_eyes: