VTTAE le pour et le contre


#122

C’est vrai ça. On devrait refuser aussi la direction et les freins assistés pour cette épreuve.

J’ai une voisine qui est incapable de conduire une auto sans transmission automatique.
Elle a donc passé son permis avec ce dispositif.

Pourquoi refuser ces dispositifs s’ils sont utiles ?


#123

il y a une discussion en Suisse pour savoir si le permis de conduire obtenu avec une voiture auto doit permettre la conduite d’une voiture manuelle… :thinking:
c’est un remake de pretty woman ou quoi ? :slight_smile:


#124

Pas nécessairement.
En vélotaf il a été démontré que l’usage du vélo électrique était tout aussi profitable à la santé que le vélo pas électrique. Si le vélo électrique réussit à être un incitent significatif pour convaincre un part d’automobilistes à délaisser leur auto pour le vae, alors l’impact collectif est positif sur ces deux aspects.
Je concède toutefois que c’est un concept moins facile à transposer au vtt.


#125

Mais enfin, arrête de ramener la question sur le plan utilitaire. Personne n’attaque le VAE. On parle de VTT.

En gros, si tu veux ramener le concept au VTT, t’essayes de me dire que le VTTAE est plus sportif et plus écologique que le VTT parce que sans AE des gens ne feraient pas de VTT, mais de la moto? Tu travaillerais pas au service marketing chez un fabricant de vélo par hasard?

Non sérieusement, je comprends à peu prêt l’idée et c’est celle que j’ai exprimé au début de la discussion. Le VTTAE, chez un enfant, peux lui donner le gout du deux roues peut-être plus facilement que sans AE. Peut-être. Mais peut-être aussi qu’il choisira plus tard la moto plutôt qu’un vélo sans moteur, parce qu’en gros on veut toujours mieux que moins.


#126

Parfois je me demande. Est-ce que le vtt est un loisir environnementalement compatible ?
Après tout si la pratique doit être épaulée par une association de type MBF, c’est que quelque part on la considère nuisible, non ?

Plus non bien sûr.
J’essaye juste de dire que ce n’est pas une idée aussi malsaine que cela.

Concernant le passage à la moto, je me suis posé la question en effet. :slight_smile:
Et je me suis souvenu d’un truc. Avant de faire du VTT, et bien je faisais de l’enduro en moto.
J’ai pris ensuite conscience de deux trois truc nuisibles de ce “sport”. Enfin si pour vous on peut qualifier cela de sport. Mais j’avais pris goût à l’exploration des chemins et sentiers. Et c’est ainsi que je me suis mis au VTT.

Ou à l’inverse d’être dégouté de crapahuter dans la nature en le faisant ramer sur un infâme machin de 15 kg.
Va savoir.

Et puis il y a quand même de l’espoir. Je ne sais pas comment ça se passe en France, mais en Gelbiquie, depuis décembre, la jeunesse est de sortie toutes les semaines afin de manifester pour le climat. On peut dès lors gager qu’une part choisira de fonctionner au jus de mollet plutôt qu’au pétrole.

Bref il y a aussi moyen d’être un tout petit peu optimiste.


#127

Non, la MBF est là aussi pour faire contre-poids aux associations de chasseurs et de randonneurs qui veulent les sentiers pour eux.

L’homme est nuisible pour la nature. Y’a qu’a voir l’énergie qu’il est capable de dépenser pour essayer de se convaincre qu’introduire un moteur dans un sport vert est une bonne chose…

Et de l’optimisme, tu peux en avoir si tu apprends aux gens à décrypter les abus d’un marketing qui prend les gens pour des abrutis.


#128

Vous vous égarez un peu en imaginant des vertus environnementales au VTT. Rien que l’énergie pour fabriquer ne serait-ce que un pignon d’une cassette… et même un maillon de chaine. L’écologie, c’est juste hors sujet pour un loisir.

Non, le vrai débat c’est que les pratiquants de VTTAE sont des feignasses fashion victime :stuck_out_tongue_winking_eye:


#129

Tu écris “aussi”. C’est donc un petit peu “oui” quand même.
Elle s’est aussi donnée un rôle préventif et éducatif à l’attention des pratiquants.
Ou alors je me trompe fort.

Argl. Fais gaffe, tu es peut-être contaminé. Tu utilises du vocabulaire de marketeux :wink:

Marketing et prendre les gens pour des abrutis dans la même phrase c’est une sorte de pléonasme.
Je pense que l’esprit critique face à le pub, c’est encore insuffisant. Ces spécialistes de la manipulation de la pensée sont si efficaces qu’il parviennent à nous influencer à notre insu. Dès lors le seul moyen que j’ai trouvé pour y échapper c’est de tout faire pour ne pas la subir. Quitte à payer dans ce but.

C’est ce que je tentais d’exprimer un peu plus haut.
Mais c’est vrai, je le reconnais, je me suis égaré en positionnant le débat sur d’autres aspects que le sport.

One more time.
Insert coins, shoot again.

C’est reparti pour un tour.
Je crois que je ferais mieux de passer. J’ai assez radoté comme ça :wink:


#130

Ce que je constate c’est que par chez moi, le VTTAE ne fait pas debat. Y a du VTT musculaire, du VTTAE, des gars qui vont de l’un vers l’autre dans les 2 sens.
Bref, on roule et on se pose pas de questions. Personne ne nie que le VTTAE, c’est quand meme super fun et ca permet a ceux qui ont pas la possibilite de s’entrainer 5 fois par semaines de pouvoir faire des trucs long sans etre completement KO.


#131

Bah pourquoi? Tu veux dire que puisque c’est loisir, on peut s’en foutre de l’ecologie?
Pour les loisirs comme pour le reste, le but est d’y faire attention il me semble?
Si j’en reviens à la vidéo du début, je vois deux personnes qui se baladent dans la nature. Certes les deux polluent, mais un un peu plus que nécessaire, pour satisfaire un père, le tout caché derrière l’image de la famille.

Et, dans le cas présent je pose juste la question du message que tu fais passer à un enfant :

  • c’est trop dur? pas grave on ajoute un moteur
  • ça pollue plus? pas grave on s’eclate en famille

Et j’ai quelque part un peu l’impression que cette question, elle doit peut-être se trimballer quelque part au fond des consciences, et qu’on essaye de l’enfouir sous des « études », des diversions ou en la sortant du contexte.


#132

Tout d’abord ce n’est pas moi qui écris ça.
C’est néanmoins une question que l’on peut se poser.
Mais peut-être pas de le sens ou tu la comprends.

Certes. On peut s’amuser à pousser plus loin.
La réflexion est la suivante et c’est un peu comme ça que je lis la citation de @amora: A partir du moment ou la consommation ne répond pas à un besoin, est-ce cela devient automatiquement de la pollution ?
Ce qui sous-entendrais que les loisirs ne correspondent pas à un besoin.
Je sais, c’est de la philo de comptoir et j’avais écris que j’arrêtais de radoter.
Mais c’est plus fort que moi.


#133

Et hop! Chez Décathlon, un VTTae monté sur un home-trainer :smile::smile:

Fab’


#134

Philo ou radotage, je sais pas. Diversion oui :wink:


#135

Sur l’écologie, c’était une pique de ma part. C’est quand j’ai vu le terme “VTT est un sport vert”. Rien n’est vert à part courir ou nager tout nu. Faut bien se divertir, c’est sûr, on n’est pas les seuls animaux à recourir au jeu pour tout un tas de bonnes raisons. (le comptoir est ouvert)

Pour le VTTAE, encore une pique de ma part. Après mes quelques tentatives de minimiser l’intérêt du VTTAE et les réponses qui m’ont été faites, j’ai bien compris que ça tenait pas l’analyse d’opposer VTT et VTTAE. Nécessite aussi une explication philosophique de la réticence face à la nouveauté ? Beaucoup d’animaux sont également néophobiques (COMPTOIR!!!)


#136

M’enfin !


#137

C’est bien mais j’ai du mal à croire que ça t’aide ds les montées cette histoire…

Il ne s’agit pas d’opposer vtt et VttAE, comme le dit Christophe, ce sont deux activités différentes.
Et ce n’est pas une résistance à la nouveauté, elle est très bien cette nouvelle activité. Une résistance au changement éventuellement, mais on essaye de me convaincre que je devrais rouler AE au lieu de m’emmerder à relever le défi d’une montée…


#138

ah d’accord. Oui c’est ça au final le sujet. ça rejoint les commentaires à propos de VTT comme une fin en soi ou pas. Pour ma part, j’aurais l’impression de “tricher” si j’utilisais la AE. ça me fait penser à quelqu’un qui utiliserait un exo-squelette de jambe pour faire du running. Pourquoi courir si c’est pas vraiment moi qui cours. Mais c’est mon point de vue, je cherche pas à en faire une vérité absolue.

Bon le débat est compliqué. Il y a tellement de camps : ceux qui veulent faire du VTT brut, ceux qui veulent se balader en VTT, ceux qui veulent faire de la descente sans remontée mécanique, ceux qui ont pb physique, etc…


#139

pour moi c’est souvent, prendre le VTTAE pour faire une sortie, quand je suis encore fatigué d’une sortie VTT la veille, ou que je me préserve pour une sortie VTT le lendemain.

mais parfois, le but c’est vraiment le VTTAE, par exemple en groupe pour attaquer un domaine a fond et se faire un gros plaisir ! la semaine d’après, je reprend le VTT pour rouler avec ce meme groupe, car on est plusieurs a apprécier les 2 type de VTT…

Enfin, je note que j’ai mal aux épaules apres une grosse sortie VTTAE, mais jamais en VTT, il y a clairement une sollicitation supplémentaires d’autres muscles avec le poids en plus.


#140

hometrainerAR avec batterie pour pouvoir aller s’entrainer dehors quand il fait beau !
on n’arrête plus le progrès :slight_smile:


#141

Surtout le 1er du 4eme mois :vttnet::vttnet: